Lubero-Justice populaire : incroyable mais vrai, le militaire incontrôlé NOA MAKOLO tiré vivant d’un grand feu par le fonctionnaire délégué du gouverneur à Musimba

Lubero-Justice populaire : incroyable mais vrai, le militaire incontrôlé NOA MAKOLO tiré vivant d’un grand feu par le fonctionnaire délégué du gouverneur à Musimba

Un militaire FARDC a été appréhendé en flagrance de lit de vol le matin de vendredi 28 avril dans la localité Musimba, une entité voisine de la ville de Butembo, située en territoire de Lubero. La population qui l’a maîtrisé, ne jurait que pour en finir avec sa vie par justice populaire. Le fait s’est passé près d’un centre de prise en charge psycho médical Cap Salama.

C’est le fonctionnaire délégué du gouverneur à Musimba, Musienene et Kimbulu, qui est intervenu pour sauver ce militaire, qui était entrain de brûlé vif.

« Il s’agit du militaire NOA MAKOLO qui a été sauvé de justesse d’une justice populaire. Je suis intervenu personnellement, et heureusement la population m’a écouté. C’est ainsi que ce militaire a été tiré vivant d’un grand feu, mais sérieusement brûlé. Nous l’avons remis à la hiérarchie militaire de Butembo, pour qu’il soit conduit aux soins en poursuivant les enquêtes. Il est de l’unité qui gardait l’enclos de l’ancienne base de la MONUSCO à Butembo. Nous ne savons pas comment il s’est retrouvé sur ce lieu », explique LEBON KAMBALE MWIKYA, fonctionnaire délégué.

Il remercie la population pour avoir écouté sa voix, afin de laisser vivant ce présumé bandit.

Cependant, Lebon MWIKYA KAMBALE réitère son appelle à la population, afin d’éviter la justice populaire.
Cette pratique efface non seulement les traces pour les enquêtes, mais aussi elle est punissable par la loi.

Ghislain Lukambo

ACTUALITÉ SÉCURITÉ