Explosion d’une bombe à Beni/Ma Campagne: le Député National Kiro Tsongo propose que les lieux publics soient doté des détecteurs de métaux

Explosion d’une bombe à Beni/Ma Campagne: le Député National Kiro Tsongo propose que les lieux publics soient doté des détecteurs de métaux

Les réactions fusent de partout après l’attentat qui a frappé le petit marché de Beni/Ma Campagne. Le député national Kiro Tsongo Grégoire qui s’inquiète de cet acte terroriste appelle à la vigilance tous azimuts de la population et des services spécialisés pour stopper cette nouvelle forme d insécurité.

« L’attaque à la bombe artisanale au quartier Ma Campagne à Beni intervient 10 jours à peine, après une autre à Kasindi-Lubiriha ayant fait 17 morts et 70 blessés; le quartier Ma Campagne étant l’un des quartiers populaires de la ville de Beni où les activités commerciales se déroulent jusque tard dans la nuit, cette attaque qui vient d’occasionner 18 blessés montre que la région de Beni fait face au terrorisme et pour combattre ce terrorisme, il faut du courage et de la vigilance accrue », a fait savoir l’élu de Beni dans une interview accordée au site d’informations kivuactualites.com

Il poursuit en appelant à une conjugaison d’efforts entre la population et les services de sécurité.

« Voilà pourquoi j’en appelle à la vigilance de la population de Beni. Il faut que les écoles ,les églises, les boutiques, les marchés, les parkings,…se dotent de détecteurs de métaux pour prévenir et anticiper ce genre d’ attaque. Je lance aussi cet appel au gouvernement ainsi qu’à tout les partenaires, les Nations-Unies,…ainsi qu’aux personnes de bonne volonté à soutenir la population de Beni dans ce sens. Il faut que l’armée, la police et les services de sécurités renforcent la sécurité en collaboration avec la population », a-t-il conclu.

Rappelons que cet attentat à la bombe dans la cellule Ma Campagne s’est produit dans la soirée du mercredi 25 janvier 2023 et les experts ont révélé qu’il a été perpétré à l’aide d’une bombe artisanale caché dans un sachet de farine de manioc laissé par un inconnu prétendant revenir un peu plus tard.

Depuis Beni, Alain Kisokero

ACTUALITÉ SÉCURITÉ