0 3 minutes 2 ans

Il y a 82 ans jour pour jour depuis que le pronateur et fondateur du mot « Rasta », Marcus Munsiah Gervey est décédé. La journée de vendredi 18 novembre 2022, le Mouvement « Rasta Ouran », oeuvrant en République démocratique Démocratique du Congo a une fois de plus médité sur l’idéologie de Marcus Munsiah Gervey.

A son siège provincial du Nord-Kivu, le mouvement resta Ouran a prêché sur la valorisation de la culture africaine et de la médiation pour sauver le peuple bantou. Selon Kasereka Musavuli Shoka, l’un des animateurs du mouvement en ville de Goma, il est temps pour les peuples africains de se libérer et suivre le mot d’ordre donné par le patron du mot rasta. A l’en croire, les Africains devraient penser à la sagesse bantoue pour découvrir les merveilles du continent noire.

« […]Nous disons à tout le peuple Africain qu’il est temps de nous libérer. Nous devons sensibiliser tous les bantous pour qu’ils prennent conscience sur le retour de l’Afrique, terre de nos ancêtres comme notre leader Marcus avait trouvé qu’il y avait des merveilles à l’Afrique. Il avait trouvé qu’il y a une culture , une tradition et que tous les Africains devraient revenir à la raison et suivre le mot d’ordre. Donc, tout noire doit encore reconnaître la valeur de l’Afrique , la culture africaine et non cherchez à vivre à l’européen. Même Lumumba avait estimé qu’on devrait penser à la sagesse bantoue pour être autonome et fort », a-t-il insisté.

En outre, Musavuli Kasereka a sensibilisé les Gomatraciens au retour de l’authenticité pour vaincre la mondialisation imposée à l’Afrique par l’homme blanc. Pour y arriver, Musavuli appelle les congolais à adhérer massivement au sein du mouvement rasta Ouran et suivre l’enseignement pour arriver à l’indépendance totale des peuples africains.

Une reconnaissance pour Marcus Munsiah Gervey ?

Mort le 18 novembre 1940, Marcus Munsiah Gervey est actuellement considéré comme l’architecte du panifafricanisme, le fondateur et pronateur du mot Rasta dont le retour en Afrique sur la terre de nos ancêtres. Selon le mouvement rasta Ouran, Marcus a réussi à rapatrier les esclaves noirs de l’Amérique Jamaica jusqu’au Liberia et Siera à Leone avec comme objectif retour aux racines ancestrale profonde de l’authenticité africaine.

Magloire Kambale depuis Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *