Spoliation des espaces publics à Goma : le Notable Rémy Segihobe remet des éléments de preuve au Gouverneur pour la récupération du « Foyer Social »

Spoliation des espaces publics à Goma : le Notable Rémy Segihobe remet des éléments de preuve au Gouverneur pour la récupération du « Foyer Social »

Notable de Goma, Remy Segihobe s’engage à défendre l’intérêt des jeunes désœuvrés et vulnérables, victimes, selon lui, de la spoliation d’une grande partie du Foyer social.

C’est dans ce contexte qu’il a rencontré le Gouverneur de Province pour demander son implication afin de récupérer la totalité de l’espace « Foyer social »

Le « Foyer Social » de Goma avait été délogé de son site à la suite d’une décision de justice, en faveur d’un tiers.

Le « Foyer Social » est un service étatique relevant du ministère des affaires sociales. Ses activités sont aujourd’hui presque à l’arrêt.

Pour le Notable Rémy Segihobe, il est nécessaire que le gouvernement trouve une solution alternative pour que ce centre puisse continuer à fonctionner :

« Que le Gouverneur Peter Chirimwami N’kuba s’implique aussi pour les parcelles spoliées par son prédécesseur en commençant par récupérer le Foyer Social à l’office, Quartier Murara. Les enfants démunis n’ont plus un lieu pour l’encadrement. Curieusement, nous voyons les gens construire sur le lieu sans honte. Ils vont perdre l’argent pour rien. Nous avons été au gouvernorat ce matin pour réclamer cet endroit », a fait savoir Monsieur Rémy Segihobe, Notable de Goma.

Rémy Segihobe n’est pas allé rencontré le Gouverneur de Province mains vide. Il avait des preuves qu’il lui a déposées pour lui faciliter le travail:

« Je viens de remettre toutes les preuves au Gouverneur et il promet de s’impliquer le plutôt possible », a-t-il affirmé avant de préciser qu’à l’issu de leur entretien, l’autorité provinciale à promis son implication pour la récupération de cet espace public spolié par son prédécesseur.

Selon lui, 4 bâtiments de ce foyer ont été détruits, dont un bâtiment d’encadrement des filles de la rue. L’alphabétisation n’existe plus et les enseignantes tournent les pouces.

Environ 500 jeunes désœuvrés, toutes catégories bénéficiaient de différentes formations au sein du « Foyer Social » de Goma, notamment en alphabétisation, en coupe et couture ainsi que d’autres activités d’encadrement des jeunes de la rue pendant la journée.

En outre, le centre de formation des assistants sociaux du Nord-Kivu mais aussi le centre d’appel et de base des données de tous les cas d’abus contre les enfants et groupe vulnérables, fonctionnent également dans ce foyer social.

Ce centre organise plusieurs activités de récupération des jeunes désœuvrés et vulnérables ne peut plus fonctionner car une partie de ses bâtiments avait été détruite à la suite d’un conflit foncier tranché devant la justice en faveur d’un tier.

Ce dossier est l’un de plusieurs cas dénoncés, au sein de l’opinion locale, de spoliation des parcelles de l’Etat au Nord-Kivu par des tiers après procédure judiciaire.

Rédaction

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ