Situation humanitaire à Rutshuru: le Sénateur Célestin Vunabandi adresse une motion d’information au président du sénat

Situation humanitaire à Rutshuru: le Sénateur Célestin Vunabandi adresse une motion d’information au président du sénat

Le sénateur Célestin Vunabandi reste tellement préoccupé par la situation humanitaire des populations déplacées de la gueure imposée dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, par les combattants du M23.

Jeudi 14 avril, il a presenté une motion d’information à la plénière du sénat puis remise au président de la chambre haute du parlement pour transmnission au premier ministre de la République Démocratique du Congo(RDC), Jean-Michel Sama Lukonde sur la situation que traversent les déplacés de Rutshuru. Cette motion a pour objectif de sensibiliser le patron du gouvernement de l’Union sacrée de la nation, parl l’entremise du speaker du sénat, sur l’urgence qui s’impose pour une information humanitaire à faveur de ces populations sinistrées, au-delà des préoccupations sécuritaires légitimes pouvant garantir leur retour dans les milieux respectifs.

Selon Honorable Célestin Vunabandi, le nombre des déplacés intérieurs recensés est de 10.695 ménages. Ces ménages forment 53.475 personnes dont une bonne partie se trouve à Rutshuru-centre, à Bunagana, à Mungo et à Kabindi. Il se base sur les deux compte-rendus des réunions de la coordination inter agences tenues à Rutshuru le 05 et le 12 avril 2022.

La coordination inter agences dénoncent les violations des droits humains dont la population serait victime de la part des certains militaires des forces armées de la RDC; des cas de pillage et extorsion des biens commis par les belligérants; la destruction, le 31 mars 2022, de six écoles primaires en groupement de Jomba mais aussi le réservoir en eau potable qui alimente la population locale. Elle a également dénoncé la situation sécuritaire volatile dans les villages de provenance des déplacés et réfugiés où l’on deplore des cas d’arrestation arbitraires pendant que l’armée et les combattants du M23 restent à couteaux tirés.

« Comme vous ne pouvez vous en rendre compte honorables, chers collègues, la situation est dramatique. Fort malheureusement en droit de nos cris de détresse, rien n’a jusqu’ici été fait, ni par les autorités gouvernementales ni par la province. Plus grave encore, alors que nous étions tous réjouis du dernier séjour de SEM le premier ministre à Goma et que nous avions essayé de sensibiliser le gouvernement sur la gravité de la situation, grande a été notre déception et celle de toute la population de Rutshuru de voir le premier ministre, chef du gouvernement partir de Goma vers l’Ituri, sans aucun geste en faveur de toutes ces populations », décrie-t-il.

Dans cette motion, le Sénateur Célestin Vunabandi attire également l’attention des autorités gouvernementales sur le risque que représenterait des négociations envisagées par le gouvernement congolais avec les rebelles du M23. À l’en croire, tous les groupes armés locaux actifs dans la province du Nord-Kivu méritent un même traitement.

« ..Une deuxième chose Hon. Président, nous apprenons qu’il y aurait des négociations envisagées avec les rebelles du M23. Sans mettre en cause les vertus du dialogue, nous aimerions attirer l’attention des autorités gouvernementales sur le risque que représenterait pour la paix dans la partie Est du pays, de vouloir traiter la question du M23 de manière exclusive et spéciale sans tenir compte de toute la problématique de la présence des groupes armés dans la région. Il faut une solution globale à cette question, étant entendu que le M23 ne devrait bénéficier d’aucun statut spécial qui le différencierait des autres groupes armés qui écument le Nord-Kivu », a-t-il fait savoir l’élu des élus du Nord-Kivu.

Pour lui, ce dialogue représenterait un danger pour la paix de la population de Rutshuru s’il tend à donner un statut spécial au M23 tout en ignorant d’autres groupes armés qui écument la province. Enfin, il a sollicité la perspicacité du speacker de la chambre haute du parlement pour qu’une réponse soit réservée dans l’urgence à sa requête. Président du parti politique ACN, l’honorable Célestin Vunabandi continue à briller au sénat et cela en faveur de la population du Nord-Kivu.

Philémon Kachelewa

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ