Rutshuru: « l’invasion du M23 est une façon pour le Rwanda d’empêcher l’imminente visite du Saint Pape à l’Est du pays » (Hériter Yambayamba)

Rutshuru: « l’invasion du M23 est une façon pour le Rwanda d’empêcher l’imminente visite du Saint Pape à l’Est du pays » (Hériter Yambayamba)

Monsieur Héritier YambaYamba a appelé tous les congolais à s’unir pour apporter un soutien total aux forces armées de la République démocratique du congo qui combattent les rebelles du M23 qui ont lancé des attaques dans plusieurs agglomérations du territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. Le secrétaire général du parti politique « ALERTE AU CHANGEMENT, AC » l’a fait savoir jeudi 26 mai courant dans un message audio publié sur les réseaux sociaux. Il reste convaincu qu’en lançant ces attaques, les rebelles du M23 bénéficient de l’appui du Rwanda qui vise, non seulement à pousser la RDC sur la table des négociations, mais également à empêcher la visite du Saint Pape prévue en juillet prochain dans la partie Est de la RDC. Raison pour lui d’appeler les congolais à l’unité pour bloquer ce projet suscidaire du Rwanda.

« Nous devons nous unir maintenant ou périr. Voilà mon message de soutien à l’armée congolaise et toute la population congolaise et du Nord-Kivu et Ituri en particulier doit s’en approprier. La victoire est certaine si nous acceptons garantir l’intégrité du territoire nationale et relèver les défis de l’humiliation, échec et mépris de nos ennemis. Nous devons tous nous unir pour soutenir les FARDC. A quelque mois de l’arrivé du Saint Pape François à Goma, nous pensons que les rebelles du M23 et leur allié (le Rwanda) veulent insécuriser la province et vouloir être dengocié selon leur cahier de charge », a fait remarqué Héritier Yambayamba.

Face à l’agression de la RDC par le Rwanda, ce haut cadre du parti AC fustige le silence éhonté des autres pays membres de East Africa Community, organisation Africaine à laquelle la RDC a dernièrement adhéré.

« Je ne suis pas d’accord avec l’adhésion de notre pays à la East Africa Community. Parce que nous ne pouvons pas être aggressé et d’autres pays membres de cette organisation ne disent mot. Il faut revoir les choses. Sur cette charte, Il ya d’autres articles que la RDC devrait signer avec réserve. Ce qui se passe à Rutshuru est inadmissible », a-t-il fait savoir.

Il sied de signaler que c’est depuis environ une semaine que les populations de Kibumba dans le territoire de Nyiragango, province du Nord-Kivu, font face à des attaques des rebelles du M23 qui perdent la bataille sur terrain.

A Kinshasa, une réunion de crise sur la situation sécuritaire au Nord-Kivu, a été convoquée le mercredi 25 mai 2022 par le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde à Kinshasa, avec la participation notamment des responsables des Forces armées et de la Police nationale congolaise (PNC).

Au terme de cette réunion, le porte-parole du gouvernement a affirmé que des soupçons se cristallisent sur le soutien qu’apporterait le Rwanda à ce mouvement qui a resurgi dans l’Est de la RD Congo.

Philémon Kachelewa depuis Beni

ACTUALITÉ SÉCURITÉ