0 3 minutes 2 ans

Le député national honoraire Paluku Kisaka Yereyere a exprimé sa consternation après l’assassinat par balle , lundi 24 janvier 2022, par les éléments de l’ordre, du militant du mouvement citoyen lutte pour le changement (LUCHA), le nommé Mumbere Ushindi âgé de 22 ans révolus.

Via un message rendu public sur sa page Twitter, cet acteur politique a non seulement deploré l’expédition punitive avec laquelle les éléments de l’ordre ont étouffé la manifestation organisée par la synergie des mouvements citoyens et groupes de pression en ville de Beni ayant conduit à l’assassinat par balle du jeune militant de la LUCHA mais a également condamné les propos du maire de la ville de Beni selon lesquels la chance de rentrer en vie était très amoindri pour tout celui qui tentera de sortir de la rue. Il a jugé cette sortie médiatique de l’autorité « d’irresponsable ».
Il a ainsi invité le ministre de l’intérieur de sanctionner correctement le maire de la ville de Beni.

Comme originaire de la partie Est de la RDC où se commettent presque quotidiennement les massacres des civils par les rebelles ADF, cet ancien membre du gouvernement sous le règne de Joseph Kabila a invité la justice à s’activer pour rechercher l’auteur afin de subir la rigueur de la loi avant de présenter en passant sès condoléances à la famille biologique de la victime en particulier et à toute la population de Beni en général.

Pour rappel, le nommé Mumbere Ushindi est la troisième victime de la répression sanglante des manifestations organisées par les mouvements citoyens et groupes de pression.
Son assassinat intervient après ceux de Obadi et Marcus toujours par les éléments de défense et de sécurité.
En plus de son assassinat pendant cette manifestation, des interpellations ont été également signalées dans les rangs des organisateurs.

A préciser que ce militant du mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) a été tué lundi 24janvier 2022, par balle lors de la répression d’une manifestation contre l’insécurité à Beni et surtout contre l’État de siège en province du Nord-Kivu à l’Est de la République démocratique du Congo, renseigne ce mouvement citoyen.
Mumbere Ushindi Dodo, a été atteint par « une balle tirée par un agent de la police » au niveau du petit marché de Kanzuli (Kasoko, butsili) où une dizaine de militants et manifestants s’étaient rassemblés pour une « manifestation contre l’Etat de siège », a déclaré, Jean Paul Lusenge, un militant de LUCHA.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *