Religion : La foi de l’unité du Dieu « OMUKAMA RUHANGA OWOBHUSOBHOZI BISAKA » célèbre le 94ème anniversaire de son existence

Religion : La foi de l’unité du Dieu « OMUKAMA RUHANGA OWOBHUSOBHOZI BISAKA » célèbre le 94ème anniversaire de son existence

La « Foi de l’unité » de Dieu « OMUKAMA RUHANGA OWOBHUSOBHOZI BISAKA » a été en effervescence dimanche 11 juin 2023. Elle a commémorée le 94ème anniversaire de son existence.

À cette occasion, une grande cérémonie a été organisée à Kapyemi dans le district de Kagadi en Ouganda. L’activité à laquelle des milliers de fidèles ont pris part à côté de plusieurs autres personnalités dont des officiels, des acteurs politiques et de la société mobilisées à partir de différents pays pour cette fin a été dirigée par l’initiateur lui-même de cette foi. Parmi les grandes personnalités qui ont pris part à la cérémonie nous pouvons citer la Première Ministre Ougandaise Robinah Nabbanja, le ministre Ougandais en charge de la finance, des parlementaires Ougandais, l’Ambassadeur de la paix Boris Maelezo, des délégués de plusieurs pays à travers le monde.

De la différence entre la foi de l’unité et d’autres églises

Dans son homélie, le célébrant du jour a évoqué certains aspects qui différencient la foi de l’unité à d’autres églises à travers le monde. « OMUKAMA RUHANGA OWOBHUSOBHOZI BISAKA » a parlé essentiellement de quatre (4) aspects pour le cas sous examen.

En premier lieu, il a évoqué la différence liée aux dates de naissance des « DIEU(s) » que nombreux vénèrent profondément. D’après lui, la date de naissance du Dieu « OUKAMA RUHANGA OWOBHUSOBHOZI BISAKA » est bien tracée et demeure la même. Par contre, les avis divergent selon les considérations et convictions des uns et des autres par exemple pour ce qui est de la date de naissance de Jésus Christ. À l’en croire, si les uns considèrent que Jésus Christ était né le 25 décembre, d’autres cependant, pensent qu’il était né le 17 Avril et avec le temps, renchérit-il, d’autres nouvelles dates pourront être données pour la même circonstance. Voilà qui fait la première différence entre la foi de l’unité et d’autres églises.

La deuxième différence, a-t-il poursuivi, c’est la clarté et la traçabilité de la lignée généalogique. Se référant toujours au cas de Jésus Christ, il a fait voir que sa lignée et la vraie adresse de ses parents ainsi que de ses arrières parents ne sont pas clairement définies. En revanche, l’adresse fixe du Dieu de la foi de l’unité et celle de toute sa lignée sont bien connues. Donc, contrairement aux autres églises, s’il faut voir le Dieu de la foi de l’unité et connaître sa lignée, faudra-t-il arriver simplement à Kapyemi, la terre sainte dans le district Kagadi en République de l’Ouganda. D’ailleurs, toujours à l’en croire, plusieurs estiment que Jésus Christ est un enfant hors mariage. Voilà un autre aspect de nette différence entre la foi de l’unité et d’autres églises.

« OMUKAMA RUHANGA OWOBHUSOBHOZI BISAKA » a troisièmement fait voir que la bible en elle-même est une source de la division en ce sens qu’à la suite de son contenu plusieurs églises ont vu et continuent à voir le jour à travers le monde. Toujours à l’en croire, tout initiateur d’une église assure s’être appuyé sur la bible. Quelle bible dont le contenu peut-il faire objet d’une contradiction conduisant à des interprétations taillées sur mesure, s’est-il interrogé. Bref, que de fédérer les personnes qui la croient, la bible ne fait que les diviser. Pendant ce temps, la foi de l’unité a sa propre bible dont l’auteur est bien connu et est publiée dans une maison d’édition bien identifiée.

Le dernier aspect de différence qu’il a abordé est lié à l’acte de baptême. Pour lui, chez l’homme blanc le baptême est un acte similaire au fait de donner de nom à son enfant. Malheureusement un acte que le même homme blanc est venu imposé en Afrique alors que le simple fait de donner un nom à son enfant ne pouvait faire objet d’événement, a conclu « OMUKAMA RUHANGA OWOBHUSOBHOZI BISAKA ».

Pour rappel, le 11 juin de chaque année est un grand jour pour la foi de l’unité. Il rappelle la date de naissance de « OMUKAMA RUHANGA OWOBHUSOBHOZI BISAKA », le 11 juin 1930. Dès lors, cette date avait été considérée comme celle de la création de la foi de l’unité en mémoire de son initiateur.

Pour cette année, plusieurs pays se sont fait représenté. C’est entre autres la République Démocratique du Congo, la République du Kenya, la Tanzanie, le Kenya et plusieurs autres.

Pour le compte de la République de l’Ouganda, c’est la Première Ministre, Son Excellence Robinah Nabbanja qui a représentée le Chef de l’État empêché pour raison des raisons sanitaires.

En plus des croyants congolais de cette église, environ vingt (20) autres personnes parmi lesquelles des officiels dont Honorable Boris Maelezo et des acteurs politiques et de la société civile ont honorées de leur présence à cette cérémonie de haute porté.

Philémon Kachelewa depuis Kapyemi (Ouganda)

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ