0 6 minutes 2 ans

Le Notable Jonas Kasimba a répondu coup sur coup à certains internautes qui l’accusent d’avoir abandonné, ces derniers jours, ses business pour se lancer dans les questions sécuritaires et politiques.

Dans sa réplique de ce mercredi 08 décembre, aussi via les réseaux sociaux, M. Jonas Kasimba a été formel et sec.
Avant de donner les motivations de ses sorties médiatiques sur ce qui se rapporte à la sécurité et à la politique, l’homme d’affaires congolais a d’abord précisé qu’entant que scientifique, il est doté des capacités nécessaires d’émettre une analyse sur toute situation qui prévaut dans son pays, la république démocratique du Congo(RDC) en général et sa province d’origine, le Nord-Kivu en particulier avant de révéler qu’après ses études et avant de se lancer dans le commerce, il a été assistant parlementaire du député national Antipas Mbusa Nyamwisi.

A ce qui concerne ses prises de position sur la situation sécuritaire qui prévaut à l’Est de la RDC et l’actuelle situation politique du pays, le Notable Jonas Kasimba a été très bref et précis en assurant qu’il est entièrement concerné.
Concerné, parce qu’en sa qualité de commerçant et fils de Beni les véhicules qui sont presque quotidiennement brûlés par l’ennemi appartiennent uniquement aux commerçants et les personnes qui sont massacrées en longueur des nuits et des journées sont essentiellement ses frères et soeurs de la région de Beni-Ituri.

« Avant d’être commerçant, j’ai été à l’Université de Lubumbashi et j’ai fini en 2004 en Sciences politiques et administratives.
J’ai été l’assistant parlementaire de Mbusa Nyamwisi Antipas.
Je suis diplômé à l’Académie diplomatique congolaise du ministère des affaires étrangères de la RDC.
Par ailleurs, je suis né le 16 Avril 1979 en territoire de Beni à Oïcha. J’ai étudié à l’Institut d’Oïcha avant de terminer mes humanités en sciences commerciales et administratives à l’Institut Lwanzururu de Beni.
En sus, j’ai fais mon premier et deuxième graduat à l’UCG.
Bref, comme fils de Beni et commerçant (les véhicules brûlés appartiennent uniquement aux commerçants). Je suis donc concerné par cette question de l’insécurité et des massacres à BENI », a fait savoir M. Jonas Kasimba avant de révéler encore qu’il n’a jamais été quémandeur ni candidat à un quelconque poste comme d’aucuns peuvent le prétendre.

« Néanmoins, une précision: je ne suis en quête d’un poste ou encore moins candidat à un poste », a-t-il conclu.

Plusieurs internautes ont accusé M. Jonas Kasimba de multiplier des sorties médiatiques sur la situation sécuritaire de la région de Beni-Ituri et la situation politique que traverse actuellement le pays en général.
Ils sont arrivé au point de l’accuser de nourrir des ambitions politiques.
La goutte qui a déversée la vase c’est l’opposition qu’il a exprimé, mardi 07 décembre 2021, sur la volonté de la mission onusienne de soutenir les opérations militaires conjointes FARDC-UPDF contre les rebelles de forces démocratiques et alliés(ADF) actifs dans la région de Beni-Ituri.

Originaire de Beni-Lubero-Ituri, une région qui vit les massacres quotidiens des civils par les ADF, monsieur Jonas Kasimba se démarque hors du commun.
Politologue de formation, avec une expérience avérée sur la scène politique car après ses études, l’actuel homme d’affaires a évolué politiquement sous l’ombre des grands acteurs politiques du pays sans tambours ni trompette, occupant des postes stratégiques importants.
Traversant des moments de noblesse et foudre blanche dans une vague politique, ce dernier se trouve actuellement dans les affaires en qualité d’opérateur économique qui se veut conciliateur et qui perce toutes les voies possibles et fréquente tous les salons politiques.
A Kinshasa où il s’active pour la restauration de la paix et le bien-être de la population de sa région d’origine, surtout lui qui encourage tous les intervenants de prendre à bras la paix au Nord-Kivu et en Ituri, M. Jonas Kasimba toque presque toutes les portes où il croit trouver une solution.
Après son passage sur la scène politique, il ne compte plus y revenir plutôt servir le pays et les siens à travers un autre secteur de la vie.
Certaines indiscrétions renseignent que M. Jonas Kasimba est aussi prometteur de plusieurs initiatives(sociétés) sous le nom de JOKAS-GROUP à travers le pays pour lutter, à sa manière, contre le chômage et la délinquance.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *