0 2 minutes 2 ans

Alors que plusieurs villages de la province du Nord-Kivu sont secoués par des groupes armés locaux et étrangers , les acteurs politiques se battent en platte couture pour trouver la solution.L’homme d’affaires congolais Jonas Kasimba a échangé ce samedi 20 août 2022 avec le Président du sénat , Modeste Bahati Lukwebo.

Ces deux personnalités ont échangé sur plusieurs points dont la sécurité qui prévaut à l’Est de la République Démocratique du Congo, la sécurité des opérateurs économiques du Nord-Kivu, la problématique des élections qui pointent à l’horizon. Bahati Lukwebo et le notable Jonas Kasimba ont eu le temps de discuter sur le retrait de la mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco) qui, depuis plusieurs semaines est sous embargo des populations du Nord-Kivu.

Au sortir de ces échanges, le patron de la société Jakas SARL se réjouit et estime qu’il était important de sensibiliser la population pour défendre l’intégrité et la souveraineté nationale.

« C’était un grand plaisir pour moi de rencontrer le président du sénat Modeste Bahati Lukwebo avec qui, j’ai échangé sur plusieurs points dont la sécurité des opérateurs économiques et leurs biens, la problématique des éléctions et le retrait de la Monusco » , se rejout-t-il.

La journée de samedi, le Maire de la ville de Butembo , au Nord-Kivu a publié un plan de redéploiement des casques bleus et du personnel de la Monusco à l’extérieur de la ville. Ce plan concerne le déplacement des hommes et matériels pour Béni et Lubero ainsi qu’à Goma.

Philémon Kachelewa depuis Béni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *