RDC : proposé par Célestin Vunabandi, « le projet de loi-cadre pour la stabilité et le développement des milieux ruraux » toujours pas programmé par le Sénat

RDC : proposé par Célestin Vunabandi, « le projet de loi-cadre pour la stabilité et le développement des milieux ruraux » toujours pas programmé par le Sénat

Le projet de loi-cadre « pour la stabilité et le développement des milieux ruraux en RDC » proposé par Célestin Vunabandi est une bouffé d’oxygène pour les communautés rurales. Ce projet de loi vise à mettre en place un cadre juridique approprié pour restaurer l’effectivité de l’État en milieu rural, réaffirmer ses obligations vis-à-vis des citoyens et moderniser la gestion des milieux ruraux en RDC.

La loi propose plusieurs mesures clés, réparties en sept chapitres. Ces mesures comprennent notamment l’aménagement et la mise en valeur des espaces en milieu rural, l’organisation et l’encadrement des activités socio-économiques en milieu rural, le financement du développement rural, les questions d’hygiène et de santé publique en milieu rural, ainsi que le régime des sanctions en cas de contentieux.

Ce projet de loi s’inscrit dans le programme de développement de 145 territoires mis en place par le gouvernement congolais. En fournissant un cadre juridique solide, il contribuera à la mise en œuvre efficace de ce plan de relance, renforçant ainsi la résilience des territoires ruraux et améliorant les conditions de vie des populations.

La situation actuelle des milieux ruraux en RDC est préoccupante, avec des défis tels que la pauvreté, l’accès limité aux services de base, le manque d’infrastructures et les changements climatiques. Ce projet de loi offre une réponse appropriée en mettant en avant des politiques et des actions visant à renforcer le développement rural et à améliorer le bien-être des communautés rurales.

L’adoption rapide de ce projet de loi par le Parlement est essentielle pour soutenir le développement des territoires ruraux et améliorer durablement les conditions de vie des populations rurales en RDC. Il est prévu que le gouvernement organise la restructuration du ministère en charge du développement rural dans un délai de 6 mois après la promulgation de la loi, et mette en place la cartographie numérique de l’ensemble du territoire national dans un délai de 24 mois.

Raison pour son initiateur, Honorable Célestin Vunabandi de plaider pour sa programmation par le bureau du sénat pendant la session parlementaire en cours. Il croit fermement que le débat autour de ce projet suivi de son adoption rapide par ses paires constituera un ouf de soulagement pour les communautés rurales.

En rappel, c’est depuis environ neuf (9) mois que le projet de loi-cadre « pour la stabilité et le développement des milieux ruraux en RDC » à été proposé puis déposé au bureau de la chambre haute du parlement.

Beni, Philémon Kachelewa

ACTUALITÉ POLITIQUE