0 2 minutes 2 ans

Par rapport à la fameuse question kabund et la garde républicaine qui fait parler toute la RDC, Maître Achille Kapanga a donné ses observations ce dimanche 16 janvier 2022

D’après lui:
-Tous les deux ont bafoué certains principes sacrés de l’Etat de droit même si ça se raconte que le pays etait à la morgue et que nous étions tous appelés à lutter pour sa résurrection et son développement.

  • La compétence étant de droit, le premier vice-président de l’Assemblée nationale Jean-Marc Kabund, en vertu de son pouvoir, pouvait faire immortaliser la jeep et appeller un OPJ compétent pour faire constater les faits et les réprimander conformément à la loi car le code de la route est le siège legal pour ces genres de contrvention.
    Le désarmement n’est prévu nulle part dans notre arsenal jurique.

Du côté de la garde républicaine, l’ancien maire de la ville de Beni pense qu’il fallait juste accompagner son élément victime à l’auditorat pour une plainte contre les policiers agresseurs. Le sabotage de la résidence privée de Jean-Marc Kabund n’est pas une sanction prévue dans la loi de la République Démocratique du Congo.

« Comme il se pourrait qu’ils sont enfants de même père, le dialogue les aiderait. L’honorable Kabund pouvait par l’entremise de ses collaborateurs verifier la personne et chercher à l’interpeller en famille, n’est ce pas une sagesse. Mais rien sans cause a t-on toujours appris », a-t-il conclu.

Bienvenu Katava

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *