RDC : Maître Achille Kapanga pas d’accord avec les justificatifs de Félix Tshisekedi sur la non matérialisation de sa promesse de s’installer momentanément à Goma

RDC : Maître Achille Kapanga pas d’accord avec les justificatifs de Félix Tshisekedi sur la non matérialisation de sa promesse de s’installer momentanément à Goma

Quelques heures ont seulement suffit pour Maître Achille Kapanga de réagir aux propos tenus par Félix Tshisekedi vendredi de la semaine dernière sur les ondes de la radio télévision nationale (RTNC). De tous les points abordés par le Chef de l’état congolais, le Notable de l’Est de la RDC, Me Achille Kapanga a répliqué à chaud sur celui se rapportant à sa promesse de s’installer momentanément à Goma pour suivre de très près la situation sécuritaire qui prévaut en province du Nord-Kivu.

Pour cet acteur politique, les explications avancées par le Président de la République à ce sujet ne tiennent pas chemin. Car, dit-il, la théorie de la technologie qu’il a évoqué ne peut produire les mêmes résultats que celle du présentiel. Son installation à Goma, assure-t-il, réconforterait les troupes engagées sur les lignes de front.

« Effectivement, le chef de l’état avait eu à le prononcer mainte fois. Il l’avait dit à Bukavu qu’il ne se sentirait jamais président de la République aussi longtemps que la paix ne sera revenue au Nord-Kivu. Il avait même promis cela aux enfants de Beni qu’il viendrait s’installer au Nord-Kivu pour suivre la situation, remettre de l’ordre et imposer la sécurité. Curieusement depuis tout ce temps, ça n’a pas été fait et hier il a dit qu’on pouvait même commander des opérations en distance avec la nouvelle technologie. Nous nous pensons qu’il n’y a jamais eu des mauvaises troupes mais des mauvais chefs. L’installation du chef de l’état à l’est du pays jouerait beaucoup plus sur la recherche de la paix puisque sa présence sur terrain est différente des commandements qu’il peut mener à partir de Kinshasa. Quand on est sur place on sait suivre la situation, aussi analyser et encourager les troupes. Contrairement quand on est en distance », a fait savoir le Notable Achille Kapanga.

Pour rappel, à l’époque candidat Président de la République, Félix Tshisekedi avait promis de s’installer à Goma (Nord-Kivu) afin de suivre de près la situation sécuritaire jusqu’au rétablissement de la paix dans cette partie de la République Démocratique du Congo. Près de 5 ans après son accession à la magistrature suprême, cette promesse n’a pas toujours été réalisée.

Interrogé sur cette promesse, Félix Tshisekedi a estimé qu’en tant que Chef de l’État ou Commandant Suprême des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, sa présence sur terrain n’est pas du tout une obligation afin d’obtenir des résultats. À l’en croire, à l’aide des nouvelles technologies et acquisitions, il peut suivre les opérations même à distance.

Notons-le, la partie Est de la République Démocratique du Congo fait face à l’activisme des groupes armés locaux et étrangers depuis plus de deux décennies déjà. Cette question a toujours figuré parmi les préoccupations de l’actuel Chef de l’État mais jusqu’à ce jour selon plusieurs observateurs, sa stratégie de défense et de sécurité peine également à donner des résultats escomptés dans cette partie de la République Démocratique du Congo.

La situation est telle que les initiatives diplomatiques régionales à travers l’EAC peinent à donner des résultats sur terrain. Ainsi Kinshasa s’est résolu de se tourner vers la SADC. Le dernier sommet tenu en Namibie, a validé l’envoie dans les prochains jours des troupes de la SADC à l’Est de la RDC. Jusqu’ici, la date du déploiement de ces troupes à l’Est de la RDC n’est pas toujours connue.

Beni, Philémon Kachelewa

ACTUALITÉ SÉCURITÉ