RDC: le rapport « Yotama 2 » portant sur l’État de siège présenté au ministre de la défense par le député Tembos Yotama

RDC: le rapport « Yotama 2 » portant sur l’État de siège présenté au ministre de la défense par le député Tembos Yotama

Le député National Tembos Yotama a échangé, lundi 18 avril 2022, à Kinshasa avec le ministre de la défense docteur Gilbert Kabanda, sur le bilan de l’état de siège, 11 mois après son instauration au Nord-Kivu et en Ituri.

Au cours de cette entrevue, l’élu de Butembo au Nord-Kivu a présenté le rapport « Yotama 2 » actualisé portant sur l’état de siège dont il est l’un des principaux rédacteurs.

Le député National Tembos Yotama a dressé un bilan sombre d’environ 5 mille personnes tuées et plusieurs biens incendiés par des rebelles pendant ce régime spécial.

Pour sa part, le ministre congolais de la défense, Gilbert Kabanda a salué le travail abattu par le député et son équipe car ces données de terrain viennent compléter celles détenues par son ministère sur l’état de siège.

Il affirme qu’il est entrain de suivre l’évolution de la situation sécuritaire dans l’Est du pays, caractérisée par les tueries des civils au Nord-Kivu et en Ituri. Docteur Gilbert Kabanda a promis que le gouvernement et président de la république, Félix Tshisekedi sont préoccupés par ce désastre sécurité.

« … Nous allons mettre fin à ce cycle infernal », a-t-il expliqué au député Tembos Yotama.

Le patron de la défense reste convaincu que la guerre dans l’Est du pays a de ramification extérieure. Gibert Kabanda appelle également certains congolais qui soutiennent la déstabilisation de la RDC à se désolidariser des mouvements subversifs car les forces armées de la République démocratique du Congo sont déterminées à éradiquer cette insécurité.

Il indique qu’il a déjà proposé certaines pistes de solutions afin de résorber cette guerre notamment le remplacement des troupes engagées sur la ligne de front avec des nouvelles unités.

Dans le prochain conseil des ministres a-t-il insisté qu’il pourra proposer « l’adoption d’une loi de programmation du service militaire « .

Jonathan Kataliko

ACTUALITÉ SÉCURITÉ