RDC: le pays va mal et il faut éradiquer ce fléau (Patient Sayiba, ex DG de l’OGEFREM)

RDC: le pays va mal et il faut éradiquer ce fléau (Patient Sayiba, ex DG de l’OGEFREM)

L’ancien Directeur Général de L’OGEFREM, Patient Sayiba a affirmé, dimanche 7 mai 2023, que la République démocratique du Congo va très mal.

Selon lui, l’état de la RDC se dégrade chaque jours en dépit des richesses que regorge ce grand pays situé au cœur de l’Afrique.

Pour Patient Sayiba, ce digne fils du pays, qui a fait ses preuves de bonne gestion dans ses différentes responsabilités au niveau national et régional; tout est à refaire en RDC, d’où il faut une réforme des plusieurs secteurs de la vie.

« Je crois qu’il n’est un secret pour personne, la RDC va très mal et son état de santé se dégrade chaque jour et cela appelle des inquiétudes pour tout congolais épris de bon sens, c’est le cas pour moi. Je suis très inquiet par rapport à tout se qui se passe en RDC,… Il vous rappelle que le Brésil s’est toujours comparé à la République Démocratique du Congo puisqu’il existe plusieurs similarités entre les deux pays car ils regorgent des forêts immenses (faune et flore) des plusieurs richesses. Ce serait un crime, je dirais même un péché de laisser la population congolaise mourir de faim alors que le bon Dieu a tout donné à la RDC, un grand espace, des forêts immenses, un sol et un sous-sol riches, une population de plus de cent millions d’âmes, des intelligences diverses et dans tous les domaines. Il n’est donc pas compréhensible que la population congolaise puisse croupir dans la misère », a-t-il expliqué en proposant certaines pistes de solutions qui peuvent déclencher le développement de la RDC.

« Je crois qu’il faut admettre qu’en RDC tout est enfer et dans tous les domaines alors je crois qu’il faut commencer par le mental des congolais, c’est la chose la plus importante et quand on parle du mental c’est l’éducation qui commence dans la cellule familiale. Donc mieux on va éduquer les congolais nous aurons une RDC de tous les rêves. Sur le plan pratique, je crois il faut commencer aussi à lancer le projet d’infrastructures, les USA ont déjà expérimenté cela. Imaginez avec notre superficie que vous puissiez lancer les projets d’infrastructures dans toutes les provinces. Je pense nous serons appelés à importer la main d’oeuvre car sur les 100 millions des congolais ceux qui seront à mesure de travailler ne seront pas suffisant à pouvoir être engagés dans les projets d’infrastructures. Ici je vois les infrastructures ferroviaires, routières, les infrastructures sociales de base (des écoles, des hôpitaux,…) Je pense qu’à travers cela, la RDC peut décoller et ceci peut être un élément favorisant du retour de la paix », a fait savoir Patient Sayiba ex DG de l’OGEFREM.

Patient Sayiba propose aussi l’amélioration de la gouvernance en éradiquant la corruption qui gangrène les institutions congolaises.

L’ancien DG de l’OGEFREM a aussi enfin insisté sur la diversité des secteurs d’investissement pour booster le développement en prenant en compte le tourisme, l’élevage et l’agriculture.

Jonathan Kataliko

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ