0 4 minutes 2 ans

Les réactions fusent de partout après l’attaque des terroristes du M23 contre les positions des forces armées de la République Démocratique du Congo ( FARDC).

Le gouvernement congolais a récemment pointé du doigt le Rwanda d’être derrière les rebelles du M23. Cette position de la RDC n’a pas été bien digérée par le pays de Paul Kagame au point de susciter une réplique. Le conflit entre les deux pays est loin d’être évité. 

C’est dans cet angle que le député provincial honoraire du Nord-Kivu, l’ingénieur Simon Kazungu, dans une interview accordée à kivuactualités.com, a souhaité que le gouvernement congolais construise une armée solide et forte pour faire face aux rébellions et agressions étrangères.

« Ce que le gouvernement congolais doit faire, c’est de construire son armée. Quand on est défié par des groupes armés et armées étrangères, il faut vraiment la construction d’une armée forte et solide », a-t-il indiqué.

Cet homme d’affaires est allé plus loin en proposant au gouvernement congolais la façon dont on peut obtenir une bonne armée.

« Notre armée ne doit pas être constituée des personnes qui ont des problèmes dans la communauté moins encore des gens qui ont quitté des groupes rebelles. La République Démocratique du Congo devra construire une armée forte et solide en prenant par exemple tous ceux-là qui ont des diplômes d’état et qui veulent aller à l’université, au lieu de la fameuse pratique de blaisaille, on fait quelques mois de formation militaire. Comme ça toutes les années la RDC aura plus ou moins deux cents milles (200 000) militaires conformes en octobre ou novembre. Automatiquement, le pays aura une armée de plus de deux millions de militaires qui seront une force de réserve parce que sans cela tous les pays voisins croiront que la RDC est un pays où on peut faire n’importe quelle aventure. On doit construire une armée forte, solide, une armée des gens responsables et qui sont capables de faire face à toutes les rébellions et/ou agressions étrangères », a fait savoir l’ingénieur Simon Kazungu.

Toute fois, Simon Kazungu n’a pas écarté la solution diplomatique.

« La RDC doit continuer à échanger dans le cadre diplomatique avec les pays voisins pour résoudre certains problèmes comme ceux des ADF et FDLR, deux groupes étrangers qui insécurisent la partie orientale du pays. Mais la principale chose à faire c’est de constituer une armée forte, une armée des congolais qui sont prêts à défendre le pays et son l’intégralité territoriale », a-t-il conclu.

Bienvenu Katava

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *