0 2 minutes 2 ans

Pour Guershom Kahebe, la question de M23 doit être réglée définitivement par le gouvernement de la République Démocratique du Congo(RDC).

Pour y arriver, ce fils de Beni vivant à Californie, préconise trois choses notamment: le dialogue permanent au niveau national et régional parce que, selon lui, le M23 et plusieurs autres rébellions qui dérangent l’Est de la RDC réclament toujours le non respect des accords.

« Il faut savoir quels sont ces accords, comme on va négocier avec certains pays voisins par rapport à ces engagements, voir ce qui est faisable et ce qui ne l’est pas, on peut négocier comme ça s’il faut payer des factures au tour des arrangements afin d’aboutir à une solution définitive à ce problème récurrent sur les groupes armés. Et en même temps, il faut un dialogue national pour que tous les acteurs en conflits nous disent, qu’est ce qu’ils veulent pour arrêter de combattre la République », a-t-il indiqué.

A part le dialogue, Guershom Kahebe « demande à toutes les communautés qui vivent à l’Est de la République Démocratique du Congo de s’accepter mutuellement. Il faut mettre fin aux guerres des communautés, les histoires d’origines et de ressemblances doivent finir. Les communautés doivent vivre ensemble comme sœurs et frères ».

Et troisièmement, ce congolais de la diaspora « exorte au gouvernement congolais d’organiser des élections crédibles dans le délai constitutionnel pour qu’il n’y ait pas des gens frustrés qui peuvent rentrer encore dans des groupes armés dans l’objectif d’insécuriser de nouveau une partie du pays. C’est à dire qu’il faut une commission électorale nationale indépendante acceptée par toutes les parties prenantes aux élections ».

Bienvenu Katava

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *