RDC-Ass Nat : l’Honorable TEMBOS YOTAMA enthousiasmé par la transmission de sa proposition de loi au bureau d’études de la chambre basse du parlement

RDC-Ass Nat : l’Honorable TEMBOS YOTAMA enthousiasmé par la transmission de sa proposition de loi au bureau d’études de la chambre basse du parlement

Ça y est, la proposition de loi sur les principes fondamentaux relatifs au port d’armes par certains citoyens en RDC, a été transmise au bureau d’études de la chambre basse du parlement. Cette démarche parlementaire est à l’actif le l’honorable Tembos Yotama.

Le premier vice-président de l’Assemblée nationale en a été saisie à travers une correspondance le jeudi 30 mars.
L’élu de Butembo Tembos Yotama qui a aussi reçu sa copie conforme le jeudi 20 avril, salue vivement cette étape franchie par son initiative, à laquelle certains hommes de droit de Butembo ont aussi contribué.

« Je rappelle que cette proposition de loi vient répondre aux préoccupations de plusieurs citoyens congolais. C’est particulièrement ceux des parties du pays écumées par l’insécurité, caractérisée par des tueries en grande échelle de la population. Partout ici, comme en territoire de Beni dans le Nord-Kivu, le territoire de Kwamuth dans le Bandundu, en Ituri, des égorgeurs utilisent des armes. Donc, c’est légitime, opportun et urgent si pour leur autodéfense, les civils sont aussi autorisés à utiliser des armes contre ces égorgeurs. Mais sous la réglementation de l’Etat pour éviter les dérapages », explique le parlementaire.

L’honorable Tembos Yotama a salué par la même occasion, l’adoption par l’Assemblée nationale du projet de loi sur la réserve armée de la défense. Pour l’élu de Butembo, ce projet de loi va aussi booster les choses sur le terrain et permettre à tous les citoyens soucieux de participer à la défense de l’intégrité territoriale, de le faire en toute légalité.

« Ce projet de loi vient répondre à mon initiative parlementaire datant du mois d’avril 2022. Le 20 de de mois, nous avons adressé une correspondance importante au Ministre de la défense nationale et anciens combattants sur la nécessité d’ouvrir un centre d’instruction militaire au Nord-Kivu. Dans cette correspondance, nous avons demandé au gouvernement de lancer des recrutements pour constituer un corps de réservistes paramilitaires qui peuvent à chaque fois aider l’armée lorsque cela s’avère nécessaire et regagner la vie civile après que tout redevient normal. Donc, c’est une joie immense pour nous lorsque nous voyons notre préoccupation être prise en compte », s’enthousiasme TEMBOS YOTAMA.

Enfin, l’un des députés actifs à l’Assemblée nationale, l’honorable TEMBOS, encourage le gouvernement, ses collègues députés nationaux ainsi que les sénateurs, à accélérer le processus afin que cette loi soit promulguée, pour le salue de la RDC.

Ghislain Lukambo depuis Butembo

ACTUALITÉ POLITIQUE