RDC/17 Mai-Journée FARDC: le parti « ALERTE AU CHANGEMENT » de Felly Kananga rend hommage aux FARDC pour leur courage à défendre la patrie malgré la prise en charge dérisoire

RDC/17 Mai-Journée FARDC: le parti « ALERTE AU CHANGEMENT » de Felly Kananga rend hommage aux FARDC pour leur courage à défendre la patrie malgré la prise en charge dérisoire

La date du 17 Mai rappelle aux congolais l’entrée triomphale de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération(AFDL), conduite par Mzee Laurent Désiré Kabila qui, par son expédition militaire a mis fin à la dictature longtemps instaurée au pays par le régime du président Mobutu Sesseko.

Cette journée est désormais célébrée en mémoire des forces armées de la République démocratique du Congo(FARDC)

En marge de cette journée historique en République démocratique du Congo(RDC), le parti politique « ALERTE AU CHANGEMENT, AC » de madame Felly Kananga a eu une pensée pieuse envers les militaires des forces armées de la République démocratique du Congo(FARDC) qui, au prix du sacrifice défendent l’intégrité du pays, protègent les personnes et leurs biens en dépit des mauvaises conditions de travail auxquelles ils sont soumis. C’est ainsi que ce parti politique adresse un message d’encouragement à ces vaillants combattants qui restent toujours disponibles et disposer pour l’intérêt général.

« Nous sommes touché par le courage particulier qu’ont nos forces armées de la République, de leur engagement si particulier pour défendre la République Démocratique du Congo. Malgré leur prise en charge par les politiques, malgré le non paiement avec honneur de leurs soldes, nos vaillants militaires sont toujours là disponible et disposer pour l’intérêt de tous et veillent à l’unité de la patrie tel prôné par nos pères de l’indépendance. Ainsi, nous parti Politique ALERTE AU CHANGEMENT cher à l’Honorable Kavira Kananga Felly, nous adressons un message d’encouragement à nos militaires en leur affirmant que nous les portons en coeur. Votre traitement est notre combat de chaque jour, votre considération est notre souci et votre prise en charge comme demandé et souhaité est notre lutte et à celà nous croyons à un Congo fort, nouveau et unis. Hommage à tous les militaires particulièrement ceux qui sont au front à l’Est de la RDC », peut-on lire dans le message d’encouragement des FARDC par le parti politique AC rendu public par son secrétaire générale Yamba-Yamba.

Pour cette année, la journée du 17 Mai est célébrée dans un contexte où la partie Est de la RDC est confrontée à l’activisme des groupes armés étrangers et nationaux qui massacrent atrocement des civils innocents et sans défense, incendient des villages et véhicules causant des déplacements massifs des populations.

En effets, anciennement célébrée comme fête de la libération en référence à l’entrée à Kinshasa de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), coalition rebelle qui avait fait chuter le maréchal Mobutu, les Congolais célèbrent désormais chaque 17 mai « la révolution et les Forces armées de la RDC (FARDC) », tel qu’avait stipuler un communiqué du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance sociale sous Félix Tshisekedi.

Ainsi la journée était maintenue « chômée et payée sur toute l’étendue du territoire national ».

Rappelons-le, le 17 mai 1997, les soldats de l’AFDL communément appelé « KADOGO » faisaient leur entrée triomphale à Kinshasa après sept mois de guerre partie de l’Est de la RDC. Cet événement mettait ainsi fin à 32 ans de règne du Maréchal Mobutu.

Laurent-Désiré Kabila devenait alors président de la République. Il sera assassiné le 16 janvier 2001 dans son bureau à Kinshasa. Son fils Joseph Kabila qui lui a succédé à partir du 26 janvier 2001 restera au pouvoir jusqu’au 24 janvier 2019, date de l’installation de l’actuel président, Félix-Antoine Tshisekedi.

Philémon Kachelewa

ACTUALITÉ SÉCURITÉ