0 5 minutes 2 ans

Plus de six milles dollars américains(6.000 USD), c’est la somme colossale que des présumés bandits porteurs d’armes à feu et vêtus à tenue similaire à celle de la police nationale congolaise(PNC) ont pillé dans trois(3) ménages qu’ils ont investi en commune de Mangina dans le territoire de Beni au Nord-Kivu. L’acte barbare s’est produit autour de 20 heures du mercredi 1er juin courant.

D’après le député provincial du Nord-Kivu Alain Siwako qui confirme la nouvelle, ces filloux ont tour à tour visité les domiciles de Madame Aminata au quartier Home 2, de monsieur Mutondo Sikulilonga au quartier Home et chez un enseignant de Kalibo. Pendant cette opération de porte à porte, ces inciviques armés n’ont fait qu’appauvrir les victimes car ayant pillé de l’argent dont le total a été évalué à plus de six milles dollars américains(6.000USD).

Avec un ton ferme et sans tergiverser, Honorable Alain Siwako dit détenir des informations sincères selon lesquelles cette opération de pillage à ciel ouvert est l’oeuvre de certains jeunes de la commune de Mangina qui sont commandité par des personnes de mauvaise foi et ennemi du développement qui les dotent des armes et tenues pour leur permettre de mener à bien leur incivisme.

« Oui, les bandits mains armées habillé en tenue de la police ont fait éruption au domicile de madame Aminata où ils ont emporté de l’argent. Ils sont parti au domicile de Mzee Mutondo Sikulilonga où ils ont aussi emporté de l’argent et chez un enseignant qui dispense cours dans une école de Kalibo. Plus de six milles dollars américains ont été emporté. Depuis hier lorsque le pillage s’est perpétré, nous sommes beaucoup appelé par la population et nous disposons déjà de beaucoup d’informations. Je dis ceci: ces bandits ne viennent pas de loin. Ce sont certains jeunes de Mangina qui s’habillent en tenue de la police et portent des armes pour mener des opérations de cambriolage. Ces jeunes sont envoyé par certaines personnes qui sont sur place à Mangina. Ce n’est pas la première fois. Vers les années 2020 et 2021, ce même système a encore été vécu à Mangina. Il y avait une autorité qui avait dit, à cette période là, que les bandits ont emporté une somme modique de cacao », a révélé, en des termes très tranchants, l’élu du territoire de Beni.

Disposant des informations fiables, Alain Siwako menace de dénoncer publiquement les commanditaires de ces opérations de pillage si jamais le phénomène se poursuivait.

« …Depuis le déroulement de ces événements, nous avons déjà reçu beaucoup d’informations et nous sommes entrain de bien les vérifier. Dans pas longtemps, nous allons saisir les autorités pour les communiquer le nom de la personne qui est à la tête de cette bande de bandits. Ça veut dire cette bande est chapeautée par certaines personnes qui sont sur place ici à Mangina. Sommes déjà en possession des informations que nous pouvons aussi mettre à la disposition des autorités sur ce groupe de pilleurs », a-t-il affirmé.

Tout en dénonçant cette pratique qui vise à faire reculer le développement de la commune de Mangina, Honorable Alain Siwako, en sa casquette du représentant du peuple, dit faire la lutte contre ce phénomène son cheval de bataille.

« Une entité comme Mangina a, nécessairement, besoin du développement. Quand en une seule nuit les gens se permettent de piller 6.000 USD, cela voudrait impliquer effacer l’entité sur la carte nationale. Nous comme députés n’allons pas croiser nos bras ni nous taire devant une telle barbarie », a-t-il conclu.

L’information livrée à kivuactualites.com par le député Alain Siwako est aussi confirmée par la société civile locale par l’entremise de son président monsieur Duchuma.
Il précise que pour bien mener leur opération de cambriolage, ces présumés bandits ont crépité plusieurs coups de balles à l’air. Façon pour eux d’intimider les victimes. Situation ayant paniqué la population de cette partie du territoire Beni qui a, aussitôt, pensée à une incursion rebelle.
Monsieur interpelle les services de sécurité pour sécuriser la population et ses biens.

Philémon Kachelewa depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *