Nyiragongo: les gardiens de coutume s’opposent à toute manœuvre visant à maintenir l’intérim à la tête de la chefferie de Bukumu

Nyiragongo: les gardiens de coutume s’opposent à toute manœuvre visant à maintenir l’intérim à la tête de la chefferie de Bukumu

Les gardiens de coutume du territoire de Nyiragongo, au Nord-Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo se sont ouvertement inscrit en faux contre toute manœuvre visant à maintenir l’intérimaire à la tête de la chefferie de Bukumu.

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi 09 Juin 2022 , les gardiens de coutume contre la procédure de l’administrateur militaire de Nyiragongo. Selon eux, le Gouverneur militaire du Nord-Kivu devrait plutôt procéder à l’installation du chef coutumier qui, depuis plusieurs mois a été même reconnu par la commission consultative de règlement des conflits coutumiers au Nord-Kivu.

« Nous gardiens de coutume de la chefferie de Bukumu, suivons de près l’escalade de la situation après le report injustifié de l’installation officielle du chef de la chefferie de Bukumu, sa majesté Mwami Lebon Bakungu Bigaruka. Desavouons avec la dernière énergie toutes les manœuvres visant à maintenir l’intérim à la tête de notre chefferie alors que la sentence de la CCRCC province du Nord-Kivu avait déjà balisé le chemin vers l’installation officielle de notre chef de chefferie. Condamnons la complaisance avec laquelle le gouvernement provincial observe les protagonistes ayant échoué devant la CCRCC, les anciens protagonistes et l’ancien intérimaire qui venait de prendre notre entité coutumière comme sa vache à lait en les laissant non seulement organiser des réunions et des manifestations au mépris de la loi car après le prononcé de la sentence , les prétendus protagonistes devraient déposer leurs recours dans un délai de 30 jours , occasion qu’ils ont snobé volontairement », indiquent-ils.

Ainsi, les gardiens de coutume exigent l’arrestation de toute la bande des personnes qui continuent à se prévaloir de la qualité des gardiens de coutume et chefs coutumiers illégalement. Ils demandent au Gouverneur militaire, le lieutenant-General Ndima Kongba Constant à procéder à l’installation du chef de la chefferie pour la dynamique et l’émergence de cette partie du pays.

Rédaction

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ