Nouvelles tueries en Beni: Guershom Kahebe regrette tout en affirmant qu’aucun gouvernement sérieux ne peut garder silence lorsque son peuple est massacré innocemment

Nouvelles tueries en Beni: Guershom Kahebe regrette tout en affirmant qu’aucun gouvernement sérieux ne peut garder silence lorsque son peuple est massacré innocemment

Très consterné par les nouvelles tueries en region de Beni et Ituri, le fils de Beni vivant aux États-Unis d’Amérique, Guershom Kahebe fustige le silence du gouvernement congolais face à la souffrance que traverse les populations des régions précitées.

Guershom Kahebe l’a dit, vendredi 25 novembre 2022, dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Il indique qu’aucun gouvernement sérieux ne peut garder silence lorsque son peuple est massacré innocemment.

« Aujourd’hui vingt-cinq personnes viennent d’être massacrées dans le village de Mamové, en territoire de Beni, province du Nord-Kivu. Le nombre des personnes emportées dans la brousse ne pas connu, cela se passe sous silence des autorités congolaises à tout le niveau. Tous les efforts déployés par le gouvernement congolais sont focalisés en territoire de Rutshuru pour attaquer le M23 mais jamais pour attaquer les ADF, les avions de guerre c’est pour bombarder les M23 et jamais les ADF or ces terroristes ont des camps bien connus en territoire de Beni et en province de l’Ituri mais les FARDC ne les attaquent pas. Les FDLR ont des milieux qu’ils occupent au Congo, même le ministre Patrick Muyaya l’a reconnu dans son adresse à la presse, pourquoi ils ne sont pas poursuivis, tous les efforts de la République sont seulement focalisés sur le M23, qui comprend ça? » s’est-il interrogé.

Cet acteur politique indépendant ajoute que les ADF opèrent librement sans être inquités, ils tuent les civils, brûlent des maisons et véhicules et emportent d’autres personnes dans la brousse tranquillement.

« C’est étonnant de voir la communauté internationale se mobiliser seulement contre le M23 or les ADF et les FDLR font des dégâts majeurs contre les civils. Aujourd’hui nous apprenons que la société civile du Nord-Kivu a appelé la population à une marche pacifique contre le M23, là cette couche citoyenne aura l’accompagnement et l’autorisation des autorités locales mais contrairement lorsque cette même société civile va initier une marche contre les ADF, on lui rappelera que les marches sont interdites en période de l’état de siège et là les forces de l’ordre et de sécurité se mobiliseront pour empêcher ladite marche » s’est-il étonné.

Pour Guershom Kahebe, le problème des congolais ne pas seulement le M23 mais plutôt les ADF, les FDLR et la mauvaise gouvernance. Il pense que le gouvernement congolais veut cacher son incompétence dans la guerre du M23 en voulant s’attirer la sympathie de la population mais ça ne veut pas dire que les autorités du pays aiment la Patrie car il y a des vrais problèmes qu’il faut d’abord résoudre.

« Entre les ADF et le M23, qui fait plus du mal à la République. Les ADF massacrent tous les jours des civils par contre aucune information atteste que le M23 tue la population dans des zones qu’ils contrôlent. Est ce que vous savez qu’à part le Nord-Kivu, il y a des milieux occupés par d’autres groupes armés comme les Banyamulenge au Sud-Kivu et personne n’en parle mais quand il s’agit du M23, c’est tous les moyens qui sont mis en jeux. Je conclue finalement que le vrai problème du Congo n’a jamais été identifié et traité » a-t-il fait savoir.

Bienvenu Katava

ACTUALITÉ SÉCURITÉ