Nord-Kivu: « L’inefficacité de la MONUSCO à la base des manifestations en province. L’autorité provinciale appelée à prendre en considération les revendications du peuple » (Madame Mbambu Luvuno Dévote)

Nord-Kivu: « L’inefficacité de la MONUSCO à la base des manifestations en province. L’autorité provinciale appelée à prendre en considération les revendications du peuple » (Madame Mbambu Luvuno Dévote)

Madame Mbambu Luvuno Dévote l’a fait savoir dans un message rendu public ce samedi 20 août 2022 à partir de la ville de Butembo au Nord-Kivu. D’après cette défenseur des droits de la femme, l’incapacité de la mission onusienne à remplir correctement sa mission dont la protection de la population et ses biens est à la base de plusieurs manifestations en province. Elle juge l’expression de la population exigeant le départ de la MONUSCO de
légitime et fondée. D’où son appel au gouverneur de province de prêter oreille attentive à ce cris de détresse de ses administrés. Cependant, elle salue la descente sur Butembo du gouverneur de province pour écouter la population.

« Depuis quelques jours les actions anti MONUSCO ont gagné le terrain en province du Nord Kivu en RDC. Cela à cause de l’inefficacité de la MONUSCO dans sa mission d’imposer la paix et la stabilité en RDC. Ces actions ont eu plusieurs conséquences: des pertes en vies humaines, cessation des activités par la population soucieuse de voir la MONUSCO dégagé de la province du Nord Kivu. Vu cette situation, une vive tension s’observait dans certaines entités de la province du Nord Kivu. A Butembo par exemple la tension s’est accentuée en addition avec l’incursion des Terroristes de l’ADF à la prison centrale de kakwangura. Cette incursion accentua la colère de la population et favorisa de plus à plus des journées sans activités dans la ville. L’autorité provinciale ayant constaté cet état des choses n’a pas traîné d’arriver à Butembo pour calmer la tension et clôturant sa mission par une déclaration médiatisé relayé par les radios Top Congo et RFI provoqua la réaction du porte parole à l’intérim de la MONUSCO en RDC NDEYE KHADY LO. Ces deux autorités, l’une de la province du Nord Kivu et la seconde, une autorité de la MONUSCO se sont contredit sur le départ de la MONUSCO de Butembo. Vu ces contradictions, la population suit de très près la situation du retrait de la MONUSCO d’abord à Butembo et puis dans d’autres entités de la province. Si cela n’est fait la population devrait reprendre avec plus de rigueur les actions anti MONUSCO », a-t-elle déclarée.

À elle d’ajouter: « Pour que cela n’arrive nous émettons le voeu de voir les autorités congolaises se vêtir la peau de la population et demander le dégagement de la MONUSCO de la province du Nord Kivu pour permettre aux FARDC de contrôler la situation et sécuriser sans être déroutées par cette mission onusienne inefficace et qui serait accusé par la population des base à arrière de l’ennemie qui tue la paisible population. Que la MONUSCO prenne en considération les revendications du peuple kivucien et dégage sans condition car imposer la banane à un singe affamé pour afin assister à sa mort est une stratégie déjà perçu de sa part par la population. Signalons ici que la population a besoin de se sentir sécuriser par l’ armée congolaise et sa police nationale congolaise car la MONUSCO a démontré ses limites.

Rappelons-le, dans un passé très récent, en plus de l’attaque de la prison de Butembo-Kakwangura suivie de l’évasion de plus de 800 prisonniers, des manifestations violentes ont vécues sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu pour exiger le départ de la MONUSCO jugée inefficace dans sa mission de protéger la population et ses biens. Des dégâts humains et matériels ont été déplorés lors de ces manifestations.

Philémon Kachelewa depuis

ACTUALITÉ SÉCURITÉ