Nord-Kivu: le Sénateur Celestin Vunabandi Kanyamihigo préoccupé par le sort des populations après l’incursion des M23 à Rutshuru

Nord-Kivu: le Sénateur Celestin Vunabandi Kanyamihigo préoccupé par le sort des populations après l’incursion des M23 à Rutshuru

Le sénateur Célestin Vunabandi, élu des élus du Nord-Kivu condamne la nouvelle incursion des rebelles du mouvement du 23 mars(M23), depuis dimanche 26 mars 2022, dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

L’élu du peuple affirme que ces violences causées par des rebelles ont créées de la terreur et de la panique mais également le déplacement massif des populations dans les villages de Runyoni, Cyanzu et Gisiza en territoire de Rutshuru. Le sénateur Célestin Vunabandi condamne avec la plus grande fermeté cette nouvelle incursion des rebelles et se dit préoccupé par le sort des populations en détresse.

« Ce matin le M23 vient de lancer des attaques en territoire de Rutshuru, créant une forte panique et des mouvements des populations en fuite vers l’Ouganda et Rutshuru centre.
Je condamne ces attaques et j’exprime mes vives préoccupations quant au sort des populations en détresse », a expliqué le sénateur Célestin Vunabandi, en appelant le gouvernement Congolais à mettre un terme à cette situation macabre.

« J’Interpelle le gouvernement de la République et lui demande de mettre les moyens à la disposition des Fardc pour stopper l’ennemi et rétablir l’ordre et la sécurité dans la région « , a-t-il fait savoir.

Il exprime aussi sa solidarité à la population de Beni qui est martyrisée par des rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (Adf) dans la région de Beni.

« Je profite de cette occasion pour exprimer ma solidarité avec les populations du territoire de Béni victime des massacres des Adf et encourager les Fardc en collaboration avec les Updf dans leurs opérations de traques des terroristes Mtn/ Adf », a-t-il conclu.

Pour rappel, des combattants rebelles du M23 ont attaqué simultanément les positions des Forces Armées de la Démocratique du Congo (FARDC) de Chanzo et Runyonyi, en groupement de Jomba, dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu.
Selon des sources sur place, des détonations en armes lourdes et légères ont retenti depuis les petites heures de lundi 28 mars 2022 dans le groupement de Jomba.

Soulignos tout de même que le mouvement du 23 Mars a, depuis plusieurs jours, multipliée des attaques contre nombreux villages du territoire de Beni au Nord-Kivu causant terreur et désolation dans le chef de la population. Des attaques qui sont le plus souvent repoussées par l’armée régulière.

Philémon Kachelewa

ACTUALITÉ SÉCURITÉ