Nord-Kivu: le jeune leader Toto Muyala appelle au soutien à la proposition du Général Aba Van Ang invitant la population à prendre des machettes pour défendre le pays contre l’agression étrangère

Nord-Kivu: le jeune leader Toto Muyala appelle au soutien à la proposition du Général Aba Van Ang invitant la population à prendre des machettes pour défendre le pays contre l’agression étrangère

Samedi 28 Mai courant, le jeune leader Toto Muyala a fait une déclaration de détermination allant dans le sens de soutenir la proposition du Général Aba Van Ang, commissaire provincial de la police au Nord-Kivu appelant la population à prendre des machettes pour combattre, aux côtés de l’armée nationale, contre les rebelles du M23. Avec un ton très tranchant, Toto Muyala invite la population, surtout la jeunesse, à soutenir cette proposition qui relève d’un devoir civique de défendre la patrie en danger. D’après lui, il faut opposer une résistance farouche à tout celui qui déclenche une guerre contre le pays.

« Nous comme population devons bannir la peur. Nous sommes appelé à défendre le pays jusqu’au sacrifice suprême. Que le Rwanda qui agresse notre pays via la rébellion du M23 ne pense que nous sommes naïfs. Nous ne pouvons accepter que même un seul centimètre soit occupé par des étrangers. C’est pourquoi tous devons soutenir et matérialiser la proposition soulevé par le Commissaire Provincial de la police au Nord-Kivu de prendre les machettes contre les agresseurs », a fait savoir le jeune leader Toto Muyala dans un message audio posté sur les réseaux sociaux.

Rappelons-le, dans une parade animée au stade Afia à Goma mercredi 25 mai 2022, le Commissaire Provincial de la police au Nord-Kivu, le Général Aba Van Ang a appelé la population de Goma à une forte mobilisation pour barrer la route à ceux qui veulent déstabiliser la ville.

Citant expressément les rebelles du M23 qui ont attaqué concomitamment plusieurs positions de l’armée dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo mardi et mercredi de la semaine dernière au nord de la ville de Goma, le commissaire divisionnaire adjoint de la police au Nord-Kivu a demandé à la population de Goma de prendre des dispositions pour protéger la ville en cas de péril en se procurant chacun « d’une machette ».

« Notre pays est attaqué (…) Que chacun se procure d’une machette ou d’un outil qui peut tuer quelqu’un, que cette guerre devienne populaire, (…) Comme ça on verra s’ils sauront tuer toute la population. On doit protéger notre ville », avait-il lancé dans cette parade.

Aux policiers, il a recommandé le port obligatoire d’armes à feu en cette période et à ceux-là qui n’en ont pas encore, il les a recommandés « de s’en procurer au magasin de la police ».

« Que chaque policier porte son arme partout où il est en cette période. N’ayez pas peur, continuez à sécuriser la population. Ils sont mal habitués à blaguer avec la ville de Goma, cette fois-ci nous ne les laisserons pas faire (…), avait-il poursuivi.

Des affrontements ont opposé depuis le 24 mai courant les forces armées de la RDC(FARDC) et les rebelles du M23 dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo. Plusieurs sources ont accusé l’armée rwandaise de soutenir le M23 pour déstabiliser la province du Nord-Kivu.

Philémon Kachelewa depuis Beni

ACTUALITÉ SÉCURITÉ