Nord-Kivu: L’administrateur de Walikale joint sa voix à celle du député provincial Jean-Paul LumbuLumbu et plaide aussi pour la tenue d’un dialogue social afin de juguler le conflit autour du groupement Munzoa

Nord-Kivu: L’administrateur de Walikale joint sa voix à celle du député provincial Jean-Paul LumbuLumbu et plaide aussi pour la tenue d’un dialogue social afin de juguler le conflit autour du groupement Munzoa

A travers une correspondance administrative, signée en date du 15 octobre et adressée au gouverneur du Nord Kivu, l’administrateur du territoire de Walikale a relaté une breve historique de la localité de Munzoa.

Selon l’autorité territoriale de Walikale, le colonel KELEKELO BOLOKWA IKATA Séraphin, c’est depuis 1953 à la création de ce territoire, que la localité de Munzoa fait partie du groupement Kisimba, en secteur de Wanianga.

Selon lui, c’est depuis les années 2000, pour des raisons électoralistes, que Munzoa a été annexée au territoire de Lubero, sous la facilitation de Julien Paluku Kahongya, alors gouverneur du Nord-Kivu, aujourd’hui ministre de l’industrie.

Selon l’esprit de cette même correspondance, l’administrateur du territoire de Walikale dit compter sur le caractère neutre des autorités de l’État de siège, pour faire reconnaitre la localité de Munzoa comme étant une entité du territoire de Walikale.

Pour preuve, poursuit le même document, la cartographie de la Ceni pour les élections de 2016 et 2018, la cité de Munzoa était compté parmi les entités de Walikale, et les élections s’y sont bien passées.

C’est à ce titre que l’administrateur du territoire de Walikale recommande au gouverneur de province, à bien vouloir autoriser la ténue d’une table ronde, qui devra mettre autour d’une même table les notabilités de deux territoires, accompagnés des autorités de ces deux territoires, afin qu’une solution pacifique soute trouvée dans le dossier Munzoa.

Pour rappel, l’honorable Lumbu Lumbu, vice président de l’Assemblée provinciale du Nord Kivu, avait déjà proposé qu’il y ait des assises pour statuer autour de cette question. Soutenant, avec éléments de démonstration à l’appui, que le groupement Munzoa appartenait au territoire de Lubero, Honorable Jean-Paul Lumbulumbu avait proposé que les autorités administratives, des sociétés civiles et leaders politiques de deux territoires se retrouvent autour d’une même table pour tirer au clair cette question.

« Le groupement Munzoa est l’un des groupements de fait administrés par la collectivité chefferie de Bamate en territoire de Lubero ».
À en croire cet élu du peuple qui se réfère selon lui, à la carte de l’Institut Géographique du Congo Belge de 1958; « dans le territoire de Lubero, le groupement Munzoa, situé dans la chefferie des Bamate est limité à l’ouest par la rivière Lindi, au Nord par la collectivité des Batangi, au sud par la localité de Mutenda/Bukuka(Walikale) ».

« Le groupement Munzoa partage, selon le député provincial Jean-Paul Lumbu Lumbu, les limites avec le groupement voisin de Usala en territoire de Walikale et non avec Kisimba ».

A entendre parler l’Hon. Jean Paul Lumbulumbu Mutanava, « les cathographes de la CENI, suite à la pression des groupes armés d’origine de Walikale instrumentalisés par certains politiques, ont classé frauduleusement trois centres d’enrôlement appartenant au territoire de Lubero au territoire de Walikale faisant perdre à Lubero un siege ».

D’où, la nécessité d’un dialogue entre les notables du territoire de Walikale et ceux du territoire de Lubero. Proposition à laquelle l’administrateur du territoire de Walikale a, sans atermoiements, adhéré.

Philémon Kachelewa depuis Beni

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ