0 5 minutes 2 ans

C’est à travers la déclaration politique N° 003/BP/ ACN/NK/01/2022 du 21 janvier 2022 que le parti politique Action pour un Congo Nouveau, ACN s’est exprimé au sujet du retrait de la notification portant désaffectation de la parcelle habitée par l’ancien Directeur de Province, le Notable Kahanya Kimuha Tasi.

Non seulement ce parti politique cher au Sénateur Célestin Vunabandi s’est félicité de la souplesse du Gouverneur de Province en retirant ladite notification mais a également invité tous les intervenants dans le secteur foncier de demeurer ferme pour barrer la route aux fossoyeurs des terrains de l’État avant d’appeler la population à l’extrême vigilance.

« Ayant appris avec satisfaction le retrait, par le Gouverneur de Province du Nord-Kivu, de la notification portant désaffectation de la parcelle dans laquelle habite l’ancien Directeur de Province, le Notable KAHANYA KIMUHA TASI, nous, parti politique Action pour un Congo Nouveau bureau du Nord-Kivu…. félicitons le Gouverneur militaire du Nord-Kivu, le Lieutenant Général Constant Ndima Kongba pour la souplesse avec laquelle il a agi pour éviter une dépossession mafieuse d’une des propriétés du domaine public de l’État, encourageons toutes les personnes, autorités civiles, militaires et judiciaires à agir avec fermeté face aux fossoyeurs qui, depuis un temps, font de la dépossession des parcelles de l’État leur business, appelons la population congolaise en général et celle du Nord-Kivu en particulier à rester vigilante et ainsi poursuivre avec les dénonciations, en temps réel, de tous les ennemis de la République Démocratique du Congo et de la province du Nord-Kivu, mettons en garde tout incivique qui tombera sur notre chemin entrain de conspirer contre le bon sens. Il ne s’en prendra qu’à lui-même, recommandons aux autorités compétentes d’assurer, dans l’urgence par des titres à tous les biens du domaine public de l’État », peut-on lire dans cette déclaration politique de l’ACN Nord-Kivu signée conjointement par messieurs Mumbere Byasogha Mapendo et Bashimbe Birindwa Joseph respectivement président provincial et secrétaire exécutif provincial.

À ce parti politique de conclure en déplorant la dégradation de la situation sécuritaire dans certains coins de la province.

« Tenons par ailleurs à exprimer notre inquiétude sur la situation sécuritaire en province du Nord-Kivu qui se dégrade peu à peu dans certains coins. Exigeons, de ce fait, aux autorités politico-militaires ayant la sécurité des personnes et des biens en leur charge à assumer pleinement les missions qui sont les leurs » .

Pour rappel, la parcelle habitée par l’ancien Directeur de Province du Nord-Kivu le Notable KAHANYA KIMUHA TASI vient de frôler à une désaffectation pour avoir été reprise parmi celles calcinées, l’année dernière, par les larves du volcan en éruption de Nyiragongo.
C’est après s’être rendu compte que la parcelle concernée n’était nullement pas touchée par les larves du volcan et qu’il voulait se faire dribbler par des malveillants fossoyeurs des parcelles de l’État que le Gouverneur militaire du Nord-Kivu, le Général Constant Ndima Kongba a décidé de retirer en date du 14 janvier dernier sa notification portant désaffectation.

« …En attendant la suite à réserver à ma lettre N°01/373/CAB/GP-NK/2021 du 05 mai 2021 adressée à l’Auditeur Supérieur Militaire près la Cours Militaire du Nord-Kivu, je retire ma lettre N°01/369/CAB/GP-NK/2019 vous adressée en date du 07 mai 2019 ayant pour objet Notification de l’Arrêté Ministériel N°0040/CAB/MIN-ATUH/2016 du 24 octot2016.
La présente se justifie également par les procès en cours portant sur la parcelle sise Avenue la Corniche N°102/1, Quartier Les volcans, commune de Goma, parcelle reprise par erreur sur la liste des maisons calcinées ayant fait l’objet de l’Arrêté précité.
Ceci dit, j’enjoins aux autorités me lisant en copie de garantir la paisible jouissance au locataire de ladite parcelle et faire cesser toute tentative d’occupation cavalière par les tiers », on pouvait aussi lire dans la lettre de l’autorité provinciale adressée Kasereka Kighongya Augustin avec copies conformes à différentes autorités provinciales.

Philémon Kachelewa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *