Nord-Kivu-Ituri: « Depuis le début de l’État de siège, 2088 morts des civils », Guershom Kahebe plaidé pour une « évaluation afin de définir d’autres stratégies sécuritaires »

Nord-Kivu-Ituri: « Depuis le début de l’État de siège, 2088 morts des civils », Guershom Kahebe plaidé pour une « évaluation afin de définir d’autres stratégies sécuritaires »

Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux depuis le samedi 26 mars 2022, Guershom Kahebe, l’un des congolais vivants en Amérique dit notifier environ 2088 morts des civils depuis l’instauration de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri par le chef de l’Etat congolais Félix Tshisekedi.

Il plaide, ainsi, pour une évaluation afin de définir d’autres stratégies car selon lui, trop c’est trop. Il ne suffit pas seulement de compter des morts côté population sans penser à d’autres mesures qui vont dans le sens de restaurer complètement la paix dans les deux provinces précitées.

L’un des fils de Beni engagés dans la recherche de la paix à l’Est de la RDC a fait cette mise au point après les récentes tueries perpétrées par les présumés ADF dans la province du Nord-Kivu et celle de l’Ituri où plus de 2088 civils ont été tués pendant les 10 mois de l’État de siège et 3 mois de la mutualisation des forces entre l’armée congolaise(FARDC) et l’armée ougandaise(UPDF).

A l’en croire, c’est dans l’objectif de définir d’autres stratégies qu’il plaide pour l’évaluation de l’État de siège, ce régime dirigé par les militaires et policiers qui n’a pas apporté des résultats bien au contraire qui est venu pour restreinte avec fermeté le droit de penser.

Rédaction

ACTUALITÉ SÉCURITÉ