Nord-Kivu: « Il n’y avait rien de suspect à bord des véhicules qui ont fait objet d’attaque de la population à Butembo, plutôt une aide destinée aux déplacés de guerre du M23 basés à Lubero » (Député Crispin Mbindule)

Nord-Kivu: « Il n’y avait rien de suspect à bord des véhicules qui ont fait objet d’attaque de la population à Butembo, plutôt une aide destinée aux déplacés de guerre du M23 basés à Lubero » (Député Crispin Mbindule)

Une situation inhabituelle a été vécue le matin du lundi 07 novembre 2022 en plein centre de la ville commerciale de Butembo au Nord-Kivu. Des coups de balle en rafale et sporadiques ont retentis, causant la paralysie des activités socio-économiques au cœur de cette ville.

Des sources généralement bien informées assurent que cette situation a été consécutive à l’intervention prompte des éléments de l’ordre qui ont crépité des balles à l’aire pour dissuader une certaine couche de la population, généralement des jeunes et motocyclistes qui s’apprenaient à quelques véhicules qu’ils ont suspecté de contenir des vivres et non vivres destinés à ravitailler les rebelles du M23 en territoire de Rutshuru.

« Une paralysie d’activités au centre ville de Butembo non loin des installations de l’établissement Nzoli. La cause, les jeunes fouillaient un camion FUSO qui, à son bord, il y avait haricot, huile végétale et matelas. Les jeunes ont assimilé le camion comme un transporteur », a-t-on appris via un tweet rendu public par un habitant de cette ville avant qu’un autre message, toujours publié sur twitter, ne révèle que les véhicules à la base des suspicions contenaient une aide humanitaire envoyée par le gouvernement central et l’Assemblée nationale en faveur des déplacés de guerre du M23 basés dans le territoire de Lubero.

« Des sources à Butembo affirment que les véhicules interceptés par la population contenaient de l’aide du gouvernement destinée aux déplacés de guerre du M23. Tous les 7 véhicules ont été pillés par les jeunes sous prétexte de la vigilance », a-t-on encore appris.

Version de fait quasiment partagée par le député National Crispin Mbindule qui, à cette même occasion, a été joint au téléphone par une radio de la place. Dans son intervention, l’élu de la ville de Butembo a appelé ses électeurs aux apaisements, assurant que la cargaison dont a été question est le résultat des contributions des députés nationaux de Butembo et Lubero.

« Il n’y a rien de suspect dans ces véhicules. C’est une cotisation de tous les députés de Butembo-Lubero. Moi-même j’ai cotisé, Kamavu, Tembos, Mukweso, nous avons mis l’argent ensemble pour aider nos frères déplacés. Nous sommes allé voir le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso, lui aussi a donné sa contribution. Nous nous sommes convenus que cette assistance humanitaire devrait être dispatché entre les déplacés de guerre de Rutshuru et de Beni. Le mal est que cette assistance a été convoyée par les députés nationaux du territoire de Lubero qui sont moins connus en ville de Butembo. Nous n’avons pas souhaité communiquer à travers des radios pour ne pas faire des tapages autour de cette aide », a fait savoir le député Crispin Mbindule.

À lui de préciser encore que « Ces véhicules sont en partance pour le territoire de Lubero où est cantonné un grand nombre des déplacés venus de Rutshuru. »

Crispin Mbindule a, en fin, appelé toute la population de Butembo, sa circonscription électorale, aux apaisements et à donner de la confiance à ses représentants.

En effet, vendredi 04 Novembre dernier une délégation mixte Gouvernemt central-Assemblée nationale est arrivée en ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. En plus de venir s’enquérir de la situation sécuritaire qui prévaut en province du Nord-Kivu, plus précisément dans le territoire de Rutshuru caractérisée par l’invasion de la rébellion du M23 sous le label du Rwanda, cette délégation constituée de cinq(5) ministres et quelques députés nationaux a apporté une assistance humanitaire en faveur des déplacés de guerre du M23.

Rédaction

ACTUALITÉ SÉCURITÉ