Nord-Kivu: des morts et des blessés dans les affrontements opposant les FARDC et le M23 à Rutshuru (Armée)

Nord-Kivu: des morts et des blessés dans les affrontements opposant les FARDC et le M23 à Rutshuru (Armée)

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), dans une correspondance signé dimanche 23 octobre 2022, par le porte-parole national, le général major Sylvain Étienne portent à la
connaissance de l’opinion nationale et internationale que, malgré la bonne
foi et la volonté de Son Excellence Monsieur le Président Félix Antoine
TSHISEKEDI de trouver des solutions concertées dans la guerre d’agression imposée par le Rwanda à notre pays, les Forces de Défense du
Rwanda, sous le couvert du M23, ont lancé depuis jeudi le 20 octobre 2022, des attaques sur les positions des FARDC sur l’axe RANGIRA-RWANGUBA-TCHENGERERO.

« Après avoir essuyé des revers sur cet axe où elles croyaient s’emparer
facilement de cet important tronçon routier en vue d’empêcher le ravitaillement des forces loyalistes, une autre offensive a été lancée sur l’axe TAMUGENGA, où les affrontements se poursuivent »,
a indiqué le général major Sylvain Ekenge, porte-parole national des FARDC.

A en croire le général major Sylvain Ekenge, dans l’ensemble, les militaires congolais se comportent de manière exemplaire sur le terrain et les forces loyalistes continuent à fixer l’ennemi.

« La situation est
sous leur contrôle dans tous les fronts. Ces attaques ont mis fin à l’accalmie qui s’observait dans le théâtre des opérations, provoqué des morts inutiles et entrainé la souffrance de
nombreuses personnes déplacées qui fuient les combats. Au total, un civil
a été fauché par les bombes rwandaises et cinq autres personnes blessées
dans l’axe RANGIRA-RWANGUBA-TCHENGERERO. Dans l’axe TAMUGENGA, trois civils ont été tués et 35 autres blessés dont des enfants à
NYABIKORO, près de l’hôpital de RWANGUBA »,
a-t-il ajouté.

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo rassurent la
population de leur détermination de répondre avec vigueur à ces attaques,
de défendre l’intégrité de notre territoire et de protéger la population
jusqu’au sacrifice suprême, a conclu Ekenge Bomusa Efomi Sylvain généra major.

Bienvenu Katava

ACTUALITÉ SÉCURITÉ