Nord-Kivu : depuis le début de l’insécurité dans la région de Béni, au moins 1 347 véhicules sont déjà incendiés, les chauffeurs de l’ACCO Butembo réclament réparation

Nord-Kivu : depuis le début de l’insécurité dans la région de Béni, au moins 1 347 véhicules sont déjà incendiés, les chauffeurs de l’ACCO Butembo réclament réparation

L’association des chauffeurs du Congo ACCO Butembo, a organisé mardi 02 mai 2023 un culte d’action de grâce, au parking la victoire.
C’était en mémoire des chauffeurs et nombreux de leurs clients (population), qui ont péris dans diverses circonstances. L’insécurité pour la plupart, des accidents pour certains et par diverses maladies pour d’autres.

Ce culte d’action de grâce a été présidé par l’aumônier des FARDC à Butembo, le Révérend major KAMBALE KAKUKU Claude.

Ainsi, l’ACCO, par le biais de son président KAHINDO MBUSA alias KAPAYA, en a profité pour rappeler la souffrance qu’endurent les chauffeurs en général, et surtout ceux du grand Nord de la province du Nord-Kivu en particulier, suite à l’insécurité dans cette partie de la RDC. L’assassinat des chauffeurs et leurs passagers, l’incendie des véhicules ainsi que des marchandises en bord.

« Les affres de l’insécurité ont causé plusieurs pertes dans le secteur du transport. Au moins l’incendie de plus de 1 347 véhicules déjà brûlés, plus de 567 motos, sans calculer les capitaux qui ont été consumés. Plusieurs Voitures des chauffeurs, acquises difficilement grâce aux tontines, sont partis en fumés. D’où les conflits, et plusieurs dossiers au parquet », lance Kahindo Mbusa président urbain ACCO Butembo.

Cependant, en dépit de ce qui précède, l’ACCO m’a jamais reçu aucun message de compassion de la part des autorités. Les conducteurs subissent plutôt la multiplicité des taxes, au lieu de bénéficier des allègements fiscaux de la part du gouvernement, dénoncent les chauffeurs.

« C’est en principe l’État qui organiserait le transport en commun, mais hélas ! Nous mettons nos engins en circulation pour aider l’État. Mais, nous n’avons pas la sécurité sur nos routes.
Ainsi, nous demandons à l’État Congolais de dédommager ou indemniser les chauffeurs en payant leurs véhicules brûlés sur les routes de la province du Nord-Kivu et celles de l’Ituri.
Pour dire vrai, la population souffre énormément.
L’Etat devrait songer à une caisse de péréquation en faveur de la province du Nord-Kivu, et ainsi permettre au contribuables de cette province meurtrie d’être exemptés du paiement de certaines taxes »,
a recommandé l’ACCO Butembo.

Enfin, le président provincial de cette association des chauffeurs au Grand Nord monsieur Kimbula Bakorohene qui était de la partie avec tout son comité, a adressé ses remerciements les plus distingués à l’aumônier militaire, le major Kambale Kakuku Claude, qui a présidé ce culte.

Sachez que les chauffeurs membres de l’ACCCO ont massivement répondu présents à ce rendez vous.
Le message essentiel du serviteur de Dieu était que  » il y a une vie après la mort. C’est chacun qui opère le choix sur le lieu où il veut vivre après sa vie sur terre. C’est soit une joie éternelle soit le contraire « .

Ghislain Lukambo depuis Butembo

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ