0 3 minutes 2 ans

Épris d’un esprit de compassion envers ses électeurs, le député national Kambale Mathe Matthieu qui séjourne dans la région de Beni pour ses vacances parlementaires, a rendu visite, mercredi 02 mars 2022, au député national honoraire Timothée Wanzavalere détenu à l’auditorat militaire pour des raisons sécuritaires.

Sur place, l’élu du territoire de Beni au Nord-Kivu a eu des explications claires et précises sur les vraies raisons ayant conduit à l’arrestation de son frère et électeur Timothée Wanzavalere. À l’issu de ces explications, Honorable Mathe Matthieu a réalisé que le député national honoraire Timothée Wanzavalere est « victime d’un complot monté de toutes pièces par ses détracteurs politiques en mal de positionnement ». D’après lui, « un cabale a été monté par les adversaires de Timothée Wanzavalere afin de l’enéantir et l’écraser politiquement ». Raison pour lui de qualifier ce dossier de « sans pieds ni tête ».

Ainsi l’élu du peuple a appelé la justice à pouvoir  » éviter de se mêler dans les conflits politiques pour la conquête du pouvoir aux élections de 2023″.

Il a, à la même occasion, réconforté son frère et électeur qui croupit en prison avant de lui réitérer son soutien indéfectible pendant le moment difficile de sa garde à vie qu’il traverse.

Ne se reprochant de rien et avec un moral très haut, le député national honoraire Timothée Wanzavalere a vivement remercié son frère et collègue Mathe Matthieu pour la visite à sa faveur. Il a rassuré son innocence dans le dossier sécuritaire pour lequel il est gardé en prison. Il s’est également dit confiant de sa libération après l’étape de confrontation avec son plaignant.

En effet, le député national honoraire Timothée Wanzavalere a été arrêté depuis le 24 décembre par l’auditorat militaire garnison de Beni-Butembo. Il est accusé dans un dossier sécuritaire. Son plaignant serait un certain Kishofere qui a été aussi arrêté depuis la semaine passée. Selon des sources concordantes, leur confrontation pourra intervenir dans quelques matins afin que le tribunal se prononce pour ou contre l’acquittement de l’un ou l’autre.

Cependant selon la radio communautaire Masiki émettant depuis la chefferie des Bashu, à son arrestation, Timothée Wanzavalere détenait des armes, des munitions et une somme colossale. À en croire cette radio, l’élu du peuple honoraire serait le financier de certains groupes armés actifs en chefferie des Bashu dans le territoire de Beni.

Une certaine opinion souhaiteriait que cette radio soit aussi invitée afin de fournir des informations nécessaires à sa possession pour éclairer la justice.

Philémon Kachelewa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *