Mort du député honoraire Djuma Balikwisha: voici sa brève biographie

Mort du député honoraire Djuma Balikwisha: voici sa brève biographie

De ses vrais noms: Djuma Balikwisha Mulondi.
Fils de monsieur Abdalatif Mbatanguli et de madame Mwaine Kiyengo, il est né Beni le 11 avril 1957.
De père et de mère congolais, il est donc décédé à l’âge de 65 ans. Originaire du groupement Isale-Vulambo, chefferie des Bashu en territoire de Beni au Nord-Kivu, Djuma Balikwisha était marié à madame Masika Bakwanamaha, encore vivante.

Au cycle secondaire, il avait fréquenté l’option « Industrie agro-alimentaire » à Tunisie (Afrique), avant d’aller obtenir sa licence à Bruxelles (Belgique) dans la faculté de « Sciences commerciales et financières ».

De son vivant, le regretté Djuma Balikwisha a été réputé, non seulement grand acteur de développement, mais également comme un acteur politique.

De son vivant, Djuma Balikwisha a assumé plusieurs fonctions tant sociales que politiques.

À Tunisie, M. Balikwisha a travaillé dans une usine de transformation des tomates; pour revenir, par la suite, au pays où il s’investissera dans la promotion de la culture du café, papaïne,…

De 2007 à 2011, alors que Jullien Paluku était gouverneur de la province du Nord-Kivu, il a occupé plusieurs ministères provinciaux à l’instar de celui du budget, du plan, des hydrocarbures et de l’environnement avant de se faire élire comme député national de la circonscription de Beni territoire au Nord-Kivu.

Devenu député national, il a été choisi par ses pairs comme président du caucus des députés nationaux du Nord-Kivu.

Jusqu’aux dernières élections en RDC, M. Djuma Balikwisha était haut cadre du parti politique Démocratie Chrétienne Fédéraliste Nyamwisi (DCF/N) de Enock Muvingi.
Ce n’est qu’à 2018 qu’il a quitté cette famille politique pour tenter sa chance aux élections législatives passées dans le parti politique Parti Lumumbiste Unifié (PALU) de Antoine Gizenga; des élections qu’il perda, malheureusement, autant que celles de 2006.

Début mois d’août, Djuma Balikwisha est attaqué par un malaise qui le conduira à l’hôpital pour des soins appropriés où, malheureusement, la mort le rencontre sur son lit de malade le 02 août 2022.
Ce, après dix (10) jours de la mort tragique et atroce de ses géniteurs, tués par armes blanches par des inconnus qui courent jusque maintenant dans la nature.

Inhumé le 08 août courant, Honorable Djuma Balikwisha quitte donc la terre sans connaître les meurtriers de ses parents.

Il faut souligner en passant que plusieurs personnalités présentes à la cérémonie funèbre ont, dans leurs discours, témoigné en Djuma Balikwisha un homme intègre, pacificateur, social et qualités exceptionnelles.

Philémon Kachelewa depuis

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ