Me Achille Kapanga aux dirigeants congolais : « Inutile de compter sur les forces étrangères de l’EAC, elles ont une solidarité interne et un plan de balkaniser le pays »

Me Achille Kapanga aux dirigeants congolais : « Inutile de compter sur les forces étrangères de l’EAC, elles ont une solidarité interne et un plan de balkaniser le pays »

Dimanche 23 Avril 2023, l’acteur politique congolais, Maître Achille Kapanga a méchamment réagi aux propos tenus le samedi de la semaine dernière par le Gouverneur de la province du Nord-Kivu au cours desquels il a annoncé la réoccupation par les rebelles terroristes du M23 de leurs anciennes positions.

Dans sa communication, ce Notable de l’Est de la RDC a invité le peuple Congolais en général et les gouvernants en particulier de se considérer eux-mêmes et eux seuls comme solution aux problèmes sécuritaires auquel est confronté le pays. Il leur a demandé d’arrêter de placer la confiance aux forces étrangères qui ne sont là que pour une mission de balkaniser le pays.

« Nous avons tous suivi hier le gouverneur de la province du Nord-Kivu au cours d’un point de presse quand il a encore parlé suffisamment, il est revenu sur la question des terroristes du M23 qui sont entrain de réoccuper les zones qu’ils avaient déjà abandonné et tout cela , sous la barbe impuissante des militaires de l’EAC qui sont par ici par là chez nous au Nord-Kivu. À nous de nous dire quand est ce nos dirigeants, quand est ce que le gouvernement congolais, quand est ce que nous peuple Congolais comprendrons que la solution de notre pays c’est nous-mêmes, que c’est inutile de compter sur les forces étrangères, que ces forces ont un plan contre notre pays, qu’il y’a un plan de balkanisation de notre pays à partir de la communauté internationale ? Il faudra combien de temps pour que nous puissions comprendre ça et nous comporter conséquemment ? » s’est-il exprimé sous un ton sec, affirmant au passage que les pays membres de l’EAC sont tous des pays nilotiques avec une mission de solidarité entre eux pour matérialiser un plan de balkanisation de la RDC.

« Moi je penses que quand Kagame a fait son discours à l’extérieur de son pays, quand il a clairement dit qu’il avait des terres à récupérer chez nous au Nord-Kivu (RDC) et en Ouganda et que ces déclarations n’ont eu aucun écho de la part de l’Union Africaine, de la part de l’EAC et de la part de la communauté internationale, c’est là que tout le monde devrait se dire qu’il y a un danger. Comment Kagame peut prononcer des insanités comme ça mais il n’ya personne qui en parle ; ce qu’il y a un danger et une complicité. C’est comme si Kagame a prêché et tout le monde a dit Amen! Loin de là, comme Kagame a dit qu’il a des terres à récupérer en RDC et en Ouganda, pourquoi les bêtises qu’il est entrain de faire en RDC ne sont pas les mêmes qu’il fait en Ouganda. Là il ne tue pas, il ne pille pas, il n’occupe pas des terres. Voilà pourquoi j’avais dit que les pays de l’EAC se sont des pays des nilotiques et ils ont une solidarité interne entre eux. Voilà pourquoi depuis que ces gens sont chez nous, ils n’ont tué aucune mouche, c’est puisque ils ont un plan et ce plan est visible avec les zones tampons qu’ils sont entrain de créer. Ils empêchent notre administration d’accéder à ces zones là prétendues avoir été abandonnées par les rebelles du M23. Tout cela doit nous interpeler« , a fait réfléchir ce secrétaire général du parti politique COFEDEC.

En fin cet ancien maire de ville de Beni au Nord-Kivu s’est adressé aux membres des institutions nationales à Kinshasa à qui il a demandé de quitter la distraction et de s’afficher en une peau d’un pays qui fait face à l’agression.

« […]Surtout les gouvernants, ici à Kinshasa les gens se comportent comme si on n’était pas en guerre. Affichons la peau d’un État qui est en guerre, cessons avec les questions fantaisistes qui sont au niveau du parlement et au niveau du gouvernement. Des voyages qui n’ont pas de sens, des détournements alors que les besoins sont accrus au niveau de la province. Moi je pense qu’il est grand temps pour nous de voir comment nous mettre ensemble pour avoir un comportement d’une population qui est en guerre », a conclu Me Achille Kapanga.

Samedi 22 Avril dernier, le gouverneur de la province du Nord-Kivu, le lieutenant Constant Ndima a, au cours d’un point de presse animé à Goma, évoqué le point relatif à la réoccupation par les rebelles du M23 de leurs anciennes positions en territoires de Rutshuru et Masisi. Ce, en dépit de la présence de la force régionale de l’EAC dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

Beni, Philémon Kachelewa

ACTUALITÉ SÉCURITÉ