Massacre de Kishishe par le M23: Touchée, la jeunesse Nande Kinshasa dénonce l’attitude complice de la communauté internationale

Massacre de Kishishe par le M23: Touchée, la jeunesse Nande Kinshasa dénonce l’attitude complice de la communauté internationale

Les jeunes de la communauté Nande vivants dans la ville province de Kinshasa ont réagi ce dimanche 04 décembre 2022 sur le massacre de plus de 50 civils dans la localité de Kishishe par le M23 appuyés la force de défense du Rwanda.

Dans un message parvenu à Kivuactualites.com, la jeunesse Nande dénonce l’attitude complice de la communauté internationale qui selon elle, joue au compteur pompier dans l’insécurité dans la partie Est de la RDC. Tout en compatissant avec les familles des victimes, les jeunes de la communauté Nande appellent à une résistance pour ne pas céder une partie du territoire congolais. Au même moment, cette structure ne cesse de décrier la présence du Rwanda aux côtés des forces démocratiques alliées (ADF) dans le massacre des civils dans la région de Béni et Ituri.

« […] Nous condamnons avec énergie les massacres de la population de cette partie de la République Démocratique du Congo , forfait attribué aux RDF/m23 ( ADF) une tragédie qui vient de nous coûter les vies de plus de 120 civiles innocents. Nous dénonçons l’attitude complice de la communauté internationale, qui joue au campeur pompier dans l’affaiblissement de la résistance d’une population longtemps martyrs dans la défense de sa terre, que le Rwanda veut coûte que coûte récupérer, par la balkanisation à faveur de cette fameuse communauté internationale. Nous ne cessons pas à décrier que à Béni et ituri il n’ya pas des Adf, seulement le Rwanda et ses marionnettes infiltrés dans notre Armé FARDC qui massacrent la paisible population », s’inquiète Fabrice Paluku Mbusa Président de la jeunesse vivant à Kinshasa.

Et de poursuivre : « Adressons nos sincères condoléances à la population de Rutshuru ,Béni et ituri ou le sang coule tous les jours. Promettons une résistance au Rwanda et ses marionnettes congolais sous couvert du M23 et Adf, nous nous battrons derrière les forces armées de la République( FARDC) en vue de bloquer toutes veleités d’occupation de notre cher pays « , a-t-il souhaité.

Vendredi lors du conseil des ministres, le Gouvernement congolais a décrété un deuil national de trois jours allant de samedi à lundi en mémoire de plus de 50 personnes massacrées par les terroristes du M23 à Kishishe, dans le groupement de Bambo, en territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu.

Magloire Tsongo

ACTUALITÉ SÉCURITÉ