0 4 minutes 3 semaines

La ville province de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo est trop sale ces jours, malgré la bonne volonté des Gouvernants à changer la donne.

Avec plus de quinze millions d’habitants, la gestion des déchets pose un sérieux problème dans la ville province de Kinshasa.

Des ordures contenant des déchets de tous ordres sont retrouvées dans chaque grande artère, cours d’eau, rigole, avenue, sentier, marché, stade,…de toutes les communes de la capitale congolaise: Gombé, Kinshasa, Lingala, Limeté, Ngaliema, Barumbu, N’sele et autres

Des mouches et moustiques se développent à Kinshasa d’une manière impressionnante et ceux-ci vivent nez à nez avec les humains.

L’ONG Programme de Promotion de Soins de Santé Primaires (PPSSP) alerte sur le risque de la survenue d’épidémies liées à la mauvaise gestion des déchets à Kinshasa.

Selon Dieu Merci Mosika Sembu, Directeur Exécutif Adjoint du PPSSP, l’insalubrité vécue dans la capitale congolaise expose la population à plusieurs maladies de mains dont la diarrhée, la malaria, le choléra et d’autres.

Il affirme que son organisation est à pied d’œuvre pour sensibiliser la communauté sur le risque d’éventuelles épidémies avec ses moyens de bord.

Il implore aussi l’intervention des autorités pour lutter contre ce fléau à Kinshasa.

 » La ville de Kinshasa est une Division Provinciale de la Santé qui a plus au moins 35 zones de santé opérationnelles.
Nous, PPSSP nous faisons ce que nous pouvons avec les moyens de bord, mais ce qui est vrai pour toute personne épris de paix et d’amour, nos leaders politiques, religieux et communautaires feraient comme PPSSP à pouvoir alerter la communauté pour que nous puissions chacun apporter tant soit peu notre contribution pour contribuer à réduire le risque d’avènement d’épidémies à Kinshasa surtout les épidémies liées à l’insalubrité »,
a dit le Directeur Exécutif Adjoint de L’Ong PPSSP, Dieu-merci Mosika Sembu.

Il appelle la population au respect des mesures d’hygiène et d’assainissement pour réduire les risques d’épidémies dans la capitale congolaise.

«  Ce qui est vrai tout habitant de Kinshasa doit prendre en main sa santé. La gestion des déchets à Kinshasa est un problème très sérieux si chaque membre vivant à Kinshasa comprendrait cela il gererait bien les déchets et la conséquence positive serait que nous serions en train de réduire petit à petit le risque de l’avènement des épidémies », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le Directeur Exécutif Adjoint de L’ONG PPSSP tend la main à tous les partenaires et à toutes les autorités que son organisation est prête à mettre en oeuvre des projets accés sur la bonne gestion des déchets à Kinshasa.

 » Nous sommes en train de plaider pour que tous les partenaires disponibles ou potentiels, les responsables et toutes les autorités comprennent que PPSSP est là et disponible pour appuyer le gouvernement congolais (en tant que partenaire) dans la matérialisation des projets qui pourraient contribuer à réduire le risque d’avènement des maladies évitables à Kinshasa, car cela sauverait des vies », a-t-il conclu.

Le projet Kin Bopeto initié par l’ex gouverneur Ngobila appartient dans les oubliettes. Cette initiative a pour objectif de rendre la ville de Kinshasa propre.

Jonathan Kataliko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *