Kinshasa: le Notable Rémy Segihobe loue le travail de titan de Barnabé Mwakadi Muamba à la tête de la DGI dont la maximisation des recettes

Kinshasa: le Notable Rémy Segihobe loue le travail de titan de Barnabé Mwakadi Muamba à la tête de la DGI dont la maximisation des recettes

Rémy Segihobe, Notable et entrepreneur de l’Est de la République Démocratique du Congo(RDC), plus précisément de Goma au Nord-Kivu qui séjourne à Kinshasa a été reçu, mercredi 18 Mai courant, par le Directeur Général de la Direction Générale des Impôts(DGI) en son office de travail. Pendant plusieurs heures, l’échange de ces deux personnalités a tourné autour du travail qu’est entrain d’abattre cette régie financière pour le compte du trésor public notamment la maximisation des recettes.

À l’occasion de cet entretien convivial, Monsieur Rémy Segihobe a, de prime abord, transmis ses chaleureuses félicitons à Barnabé Mwakadi Muamba, affectueusement appelé « le magicien du fisc » pour « les records récemment enregistrés dans la maximisation des recettes publiques ».

Il a, par ailleurs, exhorté Barnabé Mwakadi patron de la DGI à « pouvoir contribuer à travers son service dans la lutte contre le chômage et à compter sans embage sur la détermination de la jeunesse de l’Est du pays plus précisément celle de la province du Nord-Kivu dans le processus d’amélioration de l’assiette fiscale en RDC ».

Jeune Notable du Nord-Kivu, Rémy Segihobe s’est aussi, depuis peu, lancé dans l’entrepreneuriat. Par ce genre d’occupation, il lutte contre le chômage en encadrant plusieurs jeunes.

En effet, la Direction Générale des Impôts (DGI) a réalisé des recettes de plus de 3 000 milliards de Francs congolais (CDF) soit l’équivalent de 1,5 milliards de dollars américains à l’échéance du 29 avril 2022.
Ces résultats représentent le triple des recettes d’impôts mobilisées à la même période en 2021, soit l’équivalent de 500 millions de dollars américains.

Cette annonce a été faite, ce lundi 2 mai 2022, par le Directeur de communication de la DGI, M. Jean Muteba, au siège de la régie financière à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC).

D’après le Directeur de communication de la DGI, Jean Muteba qui l’a annoncé mardi 02 Mai courant au siège de cette régie financière à Kinshasa, trois actions ont permis à la DGI d’atteindre ces performances.

En premier lieu, la DGI sous le leadership du Directeur Général, Barnabé Muakadi Muamba, surnommé par ses proches « le magicien du fisc », a retabli la chaîne de fonctionnement de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) désormais élargie aux opérateurs du secteur minier.

Deuxièmement, la Direction Générale des Impôts s’est attelée à la mise en oeuvre de la réforme des régimes fiscaux préférentiels, notamment en s’attaquant à la question des exonérations illégales qui occasionnent la fraude fiscale.

En dernier lieu, la DGI s’est appuyée sur la stratégie consistant à corriger les inégalités constatées dans la perception de l’Impôt Professionnel sur les Rémunérations (IPR) entre le secteur privé et le secteur public.

Pour le Directeur de communication, M. Jean Muteba, les résultats obtenus par la Direction Générale des Impôts (DGI) ne sauraient être possibles sans l’application stricte des mesures d’accompagnement édictées par le ministère des Finances autour de deux axes d’orientation à savoir: consolider la tendance haussière au cours de l’exercice 2022 d’un côté; et de l’autre insister sur la numérisation et la digitalisation des opérations de déclarations et en faire un suivi régulier.

Si les prévisions des recettes d’impôts étaient de l’ordre de 387 318 696 946,47 CDF pour le mois de mars 2022, la régie financière a pu obtenir des résultats au-delà de ses assignations soit 793 092 519 026,12 CDF. Un montant qui représente un taux de réalisation de 204,76%.

En net augmentation de 44,8% par rapport à l’exercice 2021, les recettes annuelles de la DGI s’élèvent à 6 881,4 milliards de Francs congolais (3,4 milliards USD) pour l’exercice 2022.

Avec les performances réalisées fin avril 2022, l’équipe du Directeur Général Barnabé Muakadi Mwamba n’exclut pas la possibilité de mobiliser davantage des recettes bien au-delà des assignations annuelles.

Philémon Kachelewa depuis Beni

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ