Journée internationale du pharmacien: les opérateurs économiques du Nord-Kivu invités à éviter la criminalité pharmaceutique au sein de leurs officines

Journée internationale du pharmacien: les opérateurs économiques du Nord-Kivu invités à éviter la criminalité pharmaceutique au sein de leurs officines

Le secteur de la pharmacie est classé parmi les secteurs clés et sensible de la vie. Cependant, il est regrettable qu’il ne soit pas encore assainie, au regard des intrus et profanes qui s’y trouvent. Pourtant, le secteur pharmaceutique est réglementé par des textes légaux, qui nécessitent d’être impérativement respectés.

L’inquiétude a été exprimée par les pharmaciens du Nord Kivu, à Butembo. C’est à l’occasion, ce samedi 24 septembre, de la journée internationale des pharmaciens, célébrée le 25 septembre de chaque année.

Lors d’un point de presse animé en marge de cette journée a Butembo, Feston SINDANI, le pharmacien inspecteur provincial, a « déploré l’anarchie qui s’observe dans l’implantation des officines pharmaceutiques au Nord Kivu en général, et en ville de Butembo en particulier ».
Ce qui est pire, les commerçants exerçant dans le secteur pharmaceutique, ignorent malheureusement l’importance des experts en médicaments dans leurs officines. Cela constitue l’un des crimes graves dans le secteur.
« Seul le pharmacien a la qualité de manipuler les médicaments », a insisté le pharmacien inspecteur provincial.

Aussi, « le non respect du circuit d’approvisionnement en produits médicamenteux, constitue un autre crime », a dit pour sa part le pharmacien MBUSA MAHITHIKO, président provincial de l’ordre des pharmaciens du Nord Kivu. « Cette légèreté est à la base de la contrefaçon des médicaments, et la péremption des autres », déplore t-il.

« Le gouvernement a ainsi été appelé à s’investir activement dans la réglementation du secteur des médicaments, afin de redorer la considération du pharmacien dans le système medicosanitaire », a proposé à son tour, le pharmacien TSONGO Moïse.

Enfin, le pharmacien inspecteur provincial Feston SINDANI, « appelle chacun des ses pairs pharmaciens, a prendre ses responsabilités en main, et recommande aux tenanciers des officines ou boutiques des médicaments, de bien vouloir engager les vrais pharmaciens ou mieux des assistants en pharmacie, afin d’échapper aux sanctions lors du contrôle. La santé de la population en dépend », a t-il conclu.

La célébration de la journée des pharmaciens, avancée pour le samedi 24 septembre au lieu de dimanche 25 septembre à Butembo, s’est clôturée par une conférence, à laquelle toutes les parties prenantes dans le secteur pharmaceutique ont été conviés. L’objectif était de réfléchir autour du thème retenu : » l’apport d’un pharmacien congolais dans la lutte contre la criminalité pharmaceutique « . Il était question de faire un état de lieu de cette profession et voir comment faire face aux défis qui le ronge.

Ghislain Lukambo depuis Butembo

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ