0 3 minutes 2 ans

L’activisisme accru des rebelles de forces démocratiques et alliés(ADF) en territoire de Beni au Nord-Kivu et en Irumu et Mambasa en Ituri inquiètent au plus haut niveau plusieurs acteurs politiques et sociaux ressortissants de l’Est de la République démocratique du Congo(RDC). Le cas d’espèce est celui de Monsieur Cyrille Mbugheki, Notable de la région de Butembo-Beni qui se dit profondément touché par la dernière expédition punitive ayant occasionné l’incendie de Neuf(9) véhicules à côté des civils blessés. Via un bref message rendu public sur les réseaux sociaux, ce digne fils de l’Est du pays mais vivant à Nairobi au Kenya a estimé que cet incident est de trop à mettre dans l’actif des rebelles ADF et que ça doit cesser. À travers cela, il invite le gouvernement congolais à saisir la balle au bon afin d’en finir complètement avec cette nébuleuse qui a trop durée et a trop endeuillée la région de Beni-Ituri.

« À Bahaha vers Lolwa, les génocidaires étaient sortis pour brûler le premier camion et ont mystérieusement disparu dans la forêt pour réapparaître à 2 km incendiant cette fois-ci 9 camions. Ç’en est trop et ça doit s’arrêter », a fait savoir le Notable Cyrille Mbugheki.

En effet, Neuf(9) véhicules dont huit(8) voitures ont été incendiés la journée du lundi 09 mai 2022 au village Kundala Kundala situé à 6km de Lolwa sur la route nationale numéro 04 en partance pour Mambasa centre.

L’information de cette embuscade attribuée aux rebelles ougandais de l’ADF a été confirmée par le chef du groupement Babila Bayaku où s’est produit l’incident.

Il a precisé que l’ennemi a d’abord incendié un camion la matinée vers 08 heures avant de s’en prendre à 8 voitures en début d’après-midi.

« Il y a 9 véhicules incendiés, c’est à 6Km de ma résidence, ici à Lolwa », a affirmé Sebo Amusi Jean, contacte au téléphone par les confrères de Bunia.

Il indique par ailleurs, qu’un civil a été blessé lors de cette embuscade, la victime serait un agent du service de l’environnement.

Des sources concordantes assurent, cependant, que l’une des voitures réduites en cendre appartenait à Monsieur Thierry. Deux autres camions appartenaient à la société Okapi Logistique, alors qu’un camion de carburant était de la societe de Petro Maisha de l’homme d’affaires Kenda. Quatre camions appartenaient à des particuliers.

Dans cette partie de la province de l’Ituri, rapportent des sources fiables, l’ennemi serait en errance suite à la force de frappe lui infligé par les forces armées de la RDC(FARDC) qui sont entrain de le pourchasser jusqu’à son dernier retranchement.

Philémon Kachelewa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *