Insécurité à l’Est: le bilan de la dernière attaque ADF à Beni et Irumu revue à la hausse (CRDH)

Insécurité à l’Est: le bilan de la dernière attaque ADF à Beni et Irumu revue à la hausse (CRDH)

Le bilan de la dernière attaque rebelle ADF dimanche 20 novembre 2022 dans le territoire de Beni au Nord-Kivu et Irumu en Ituri est passé de 16 à 18 corps sans vie des populations civiles. Un bilan communiqué par l’ONG-DH Convention pour le Respect des Droits humains, CRDH antenne d’Irumu. Christophe Munyanderu son Coordonnateur l’a fait savoir ce mercredi 23 novembre 2022 en début des heures d’avant midi.

La personne ressource parle de la circulation libre de ces rebelles ADF dans ces deux territoires dont celui de Beni au Nord-Kivu et d’Irumu en Ituri depuis le dimanche de la semaine écoulée. Celui-ci documente des civils tués dans les différentes agglomérations en revenant sur le bilan revu à la hausse de 16 à 18 personnes exécutées par ces hors la loi. D’autres corps en décomposition très avancée jusent encore sur le sol. Sur place, d’autres ont été récupérés par des personnes animées par l’esprit du volontariat, ajoute Christophe Munyanderu.

Les personnes tuées sont originaires des agglomérations comme Akwekwe, Moliso, Makwakwa, Kalalangwe et Bekembela des entités localisées dans le Nord-Kivu et Ituri renchérit l’interlocuteur qui déplore la passivité des appareils sécuritaires de la RDC dans la traque des rebelles ADF dans la partie Ouest du territoire de Beni au Nord-Kivu et Irumu en Ituri.

Celui-ci croit qu’il est encore possible d’y lancer les opérations de traque de ces rebelles et leurs supplétifs en fin d’espérer au retour d’une accalmie vu la souffrance que la population de ces différents milieux endurent jusqu’à l’heure actuelle.

Georges Kizito depuis Beni

ACTUALITÉ SÉCURITÉ