Insécurité à l’Est de la RDC : « On ne peut pas assister aux massacres des civils sans agir. Il faut seulement dire que la population de Beni-Ituri est abandonnée » (Guershom Kahebe)

Insécurité à l’Est de la RDC : « On ne peut pas assister aux massacres des civils sans agir. Il faut seulement dire que la population de Beni-Ituri est abandonnée » (Guershom Kahebe)

La résurgence des attaques ADF ce dernier temps contre les civils à Beni et Ituri inquiète plusieurs congolais vivants au pays et à l’étranger.

Guershom Kahebe se dit préoccupé par la situation actuelle que traverse la population de ces contrées. Il l’a dit à kivuactualites.com dimanche 26 juin 2022.
Ce fils de Beni au Nord-Kivu à l’Est de la RDC s’inquiète de voir les civils être massacrés comme des animaux. Il ne comprend pas pourquoi le gouvernement focalise seulement son attention sur les opérations contre les rebelles du M23, pendant qu’à Beni et Ituri, les gens sont tués par ces assaillants et cela presque chaque jour. Il constate que Beni et Ituri deviennent de plus en plus des entités abandonnées.

« Si l’attention du gouvernement est portée sur Goma, ainsi que sur les activités du M23, à Beni c’est une situation de non État qui règne maintenant là bas. Les personnes sont en train d’être égorgées comme des animaux en un espace de quelques kilomètres en 24 heures, et bien il n’y pas une action d’envergure entreprise par le gouvernement ou de l’armée et ça ne se comprend pas. On ne peut pas assisté aux massacres des personnes passivement de cette façon là. Il faut tout simplement admettre que la population est abandonnée en elle même », s’est-il étonné.

D’après lui, le gouvernement congolais doit prendre des mesures qui s’imposent pour sécuriser les civils et leurs biens. Et de se demander le rôle réel des militaires Ougandais qui étaient venus en appui aux FARDC dans la traque contre les ADF. selon lui, leur apport ne pas visible sur terrain, les atrocités se sont accentuées.

« Où sont ces militaires Ougandais qui ont été déployés à Beni pour assurer la sécurité de la population ? C’est une situation qui ne se comprend pas, ça ne peut se passer qu’à Beni et en Ituri, mais partout au monde, on ne peut pas assister à une situation comme celle là, lorsqu’on peut aller jusqu’à égorger des personnes comme si l’on égorgeait des chèvres dans plusieurs villages. Ça c’est une situation inacceptable. Le gouvernement doit prendre des mesures qui s’imposent, on ne peut pas se taire devant une situation pareille, on doit agir », a dit Guershom Kahebe qui s’adressait au gouvernement congolais.

Depuis maintenant quelques jours, les terroristes ADF ont multiplié des attaques contre des civils au Nord-Kivu et en Ituri. Plusieurs personnes périssent dans ces violences au côté des dégâts matériels dont des incendies des maisons et véhicules.

Bienvenu Katava

ACTUALITÉ SÉCURITÉ