Guerre à l’Est de la RDC : « ce qui s’est passé à Bunagana prouve suffisamment que l’armée ougandaise ne devrait pas continuer à opérer au pays » (Me Achille Kapanga)

Guerre à l’Est de la RDC : « ce qui s’est passé à Bunagana prouve suffisamment que l’armée ougandaise ne devrait pas continuer à opérer au pays » (Me Achille Kapanga)

Les rebelles du M23 se sont emparés de la ville de Bunagana, frontalière de l’Ouganda, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), après des combats contre l’armée congolaise dont certains éléments se sont repliés vers l’Ouganda, ont affirmé lundi plusieurs sources locales.

Bunagana, un important centre de commerce transfrontalier, « est sous contrôle de l’ennemi », a reconnu sous couvert d’anonymat certains congolais interrogés sur téléphone.

La présence de ces ennemis de la paix et leurs alliés sur le sol congolais seraient facilités par l’Ouganda qui aurait laissé les M23 appuyés par l’armée Rwandaise traverser par le pays de Yoweri Kaguta Museven pour arriver dans la cité frontalière de Bunagana affirment plusieurs sources sur place.

Se confiant à la presse Kinoise ce mercredi 15 juin 2022, l’ancien maire de la ville de Beni et notable dans la région du Nord-Kivu, Maître Achille Kapanga pense que l’armée congolaise ne devrait pas rester sur le sol congolais vu sa complicité avec le M23 dans le territoire de Rutsuru en province du Nord-Kivu.

« Ce qui se passe à l’Est de la RDC est le résultat de certains accords obscurs signés les années passées. Ce qui est grave est que les députés ne connaissent même pas les tenants et aboutissants de ces accords qui font que le pays soit mis en mal aujourd’hui. J’avais bien dit comme l’armée ougandaise avait terminé une première phase non satisfaisante en territoire de Beni et en Ituri, il était mieux que l’armée ougandaise puisse rentrer chez eux et qu’on laisse les FARDC faire leur travail, qu’on puisse mettre des moyens à leur disposition. J’avais évoqué ce qui s’était passé à Kisangani entre l’armée ougandaise et l’armée Rwandaise. Pendant que nous cherchions à trouver des solutions avec l’Ouganda on a vu le fils du président Yoweri Kaguta Museven aller signer des accords avec Paul Kagame. Comment quelqu’un peut être ami de votre ennemi, c’est très compliqué. Même le tweeter du fils du président de l’Ouganda faisait voir qu’il y avait des choses qui n’allaient pas, ce qui a été témoigné par des congolais de Bunagana. Ils ont dit avoir vu les terroristes du M23 entrer par l’Ouganda, ce qui montre qui a déjà une complicité. J’attire l’attention du gouvernement congolais pour qu’on ne puisse pas permettre à l’armée ougandaise de continuer à opérer sur le sol congolais », a insisté maître Achille Kapanga.

D’après lui, les autorités congolaises devraient toujours invités les fils de l’Est du pays avant toute signature des accords.

Bienvenu Katava

ACTUALITÉ SÉCURITÉ