Goma: plus de 200 personnes « couronnées » par la fondation Maombi Katsongo Sosthene après une formation en métiers et arts

Goma: plus de 200 personnes « couronnées » par la fondation Maombi Katsongo Sosthene après une formation en métiers et arts

La Fondation Maombi Katsongo Sosthene a procédé ce samedi 24 septembre 2022 à la remise des brevets à plus de 200 personnes dans la ville touristique de Goma, au Nord-Kivu (RDC).

Les cérémonies y relatives se sont déroulées dans la grande salle de l’ISETM en présence des plusieurs personnalités et d’autres civils venus de tous les coins. Pendant 29 jours, les lauréats ont été formés en art culinaire notamment la préparation du jus, du pain et en fabrication des pagnes localement. Selon Kakule Musitu Ezéchiel membre de la fondation, l’objectif de cette formation est de susciter les jeunes à créer des entreprises et devenir utile pour la RDC. La fondation compte sur la promotion des produits locaux et celà pour contribuer au produit intérieur brut (PIB) de la RDC.

« […]Cette activité rentre dans le cadre de la matérialisation de la vision de l’homme du peuple par ce que Maombi Katsongo Sosthene est l’homme du peuple. Il est appelé l’homme de tous les opprimés de la province du Nord-Kivu et il a pour vision celle du bien-être social et économique au sein de la fondation . Nous avons organisé une formation en ville de Goma sur les métiers. Nous avons appris aux gens à fabriquer du pain localement, à fabriquer les pagnes localement , à produire de jus par ce que nous avons pour objectif d’éduquer les jeunes à créer des entreprises, à devenir utile pour la nation dans toutes les diversités. Alors nous avons formé ces mamans que voyez dans cette salle avec d’autres jeunes dans le cadre de tous ces métiers que je venais de vous citer. Dans l’objectif de voir des entreprises nationales qui produisent des choses que nous importons. Nous avons pour mission d’encourager et de susciter cet esprit de créativité au sein de la population », a fait savoir à la presse Ezéchiel Kakule Musithu.

Au-cours de cette cérémonie, des apprenants ont présenté chacun son produit d’expérimentation entre autres différents plats de la nourriture, des différents pagnes fabriqués en made in Goma, des jus de bonne qualité. Très heureux, Ezéchiel Kakule Musitu appelle les lauréats à la concurrence sur terrain pour valoriser la province du Nord-Kivu. A l’en croire, c’est une réussite vu l’Excelence des participants.

« […] Nous sommes plus que satisfait par ce que lorsque nous avons commencé par ce qu’il y a des entreprises qui importent des genres des produits que les apprenants commencent à produire qui ont voulu nous décourager mais lorsque nous voyons le résultat de ce que les Laureants ont fait, nous sommes plus qje satisfait par ce que si vous avez été avec nous le défilé jusqu’à dans la salle, vous avez vu des pagnes qui, jadis étaient achetés dans nos boutiques à Birere et partout et par ici par là mais aujourd’hui ces mamans que vous voyez disent qu’elles ne vont plus acheter. Elles vont commencer à produire des pagnes ; donc on est plus que satisfait par ce que c’était la chose la plus difficile à croire pour les gens de la ville de Goma mais aujourd’hui la fondation Maombi Katsongo Sosthene vient avec cette réponse solidaire », s’en réjouit-t-il.

Maombi Katsongo Sosthene pour la promotion de l’entrepreneuriat au Nord-Kivu ?

La formation des femmes et jeunes de la ville de Goma n’est pas la première. La FOMAKS intervient dans plusieurs secteurs de la vie. Elle offre un encadrement dans les territoires de Béni, Lubero, Rutshuru, Masisi ainsi que dans les trois villes que compte le Nord-Kivu. Visiblement, le député national Maombi Katsongo Sosthene reste reste modèle dans la révolution industrielle locale. Pour ce faire, Ezéchiel Kakule Musitu appelle toute la population du Nord-Kivu à se ranger en ordre de bataille pour arriver à l’idéal et surtout couronner la vision de la fondation Maombi Katsongo Sosthene.

« Nous ne faisons pas ce genre d’activités seulement à Goma, nous les faisons à Lubero où nous avons été élu, nous les faisons à Rutshuru, à Butembo, à Béni et nous avons déjà lancé une autre vague à Saké c’est dans le Masisi. Donc, nous voulons que cette formation atteigne un grand nombre de la population au sein de la province. Nous voulons que toute la province soit servie par ce que même à Kinshasa où l’honorable se trouve , il y a une autre cellule qui forme des gens sur ces genres des métiers. Nous ne voulons pas des gens qui vont rater. Nous voulons que tout le monde puisse s’en approprié », souhaite-t-il.

Magloire Kambale depuis Goma

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ