Goma: les mouvements citoyens et groupes de pression boycottent le mot d’ordre du maire interdisant leur manifestation populaire

Goma: les mouvements citoyens et groupes de pression boycottent le mot d’ordre du maire interdisant leur manifestation populaire

Les mouvements citoyens et groupes de pression de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu ont projettent pour ce mercredi 19 janvier 2023, une manifestation populaire.

Par cette action, ils dénoncent l’arrivée au Nord-kivu des troupes sud-soudanaises et la force de la communauté Est Africaine pour combattre les rebelles du M23.

Dans un communiqué publié, mardi 17 janvier 2023, le maire policier de Goma, commissaire Supérieur Principal, François Kabeya Makosa a interdit cette manifestation populaire.

Dans ce document, l’autorité urbaine rappelle que manifestations publiques ne sont pas autorisées pendant cette période d’état de siège.

Par ailleurs, le maire de Goma conseille aux organisateurs de cette marche de soutenir les forces armées engagés sur la ligne de front en fournissant des informations fiables en temps réel.

Commissaire supérieur principal, Kabeya Makosa François indique que les services spécialisés ont été instruits afin d’empecher la tenue de cette action.

En réaction, les mouvements citoyens et groupes de pression de Goma confirment la tenue de cette manifestation publique en dépit de l’interdiction de l’autorité locale.

Jack Sinzahera, l’un des organisateurs rappelle que leur manifestation est pacifique et elle respecte la constitution.

Il parle d’une forte mobilisation à Goma ce mercredi matin 18 janvier 2023 pour soutenir cette action.

Jonathan Kataliko

ACTUALITÉ SÉCURITÉ