Goma: les députés Alain Siwako, Jean-Paul Lumbulumbu et Ngaruye ont marché pour dénoncer l’invasion Rwandaise en RDC

Goma: les députés Alain Siwako, Jean-Paul Lumbulumbu et Ngaruye ont marché pour dénoncer l’invasion Rwandaise en RDC

Les députés provinciaux Alain Siwako, Jean-Paul Lumbulumbu et Ngaruye ont manifesté pacifiquement, mercredi 15 juin 2022, en ville de GOMA, afin de soutenir les forces armées Congolaises ( FARDC) et dénoncer l’invasion des rebelles du M23 soutenus par le Rwanda et l’Ouganda au Nord-Kivu.

Tous vêtus par des chemises portant des messages de soutien aux FARDC ont bravé la peur pour soutenir la marche initiée par la société civile et les mouvements citoyens et groupes de pression de Goma.

Les députés Alain Siwako, Lumbulumbu et Ngaruye ont été visibles sur la première ligne ensemble avec la population de Goma afin d’exprimer leur ras-le-bol face à l’agression Rwandaise et la complicité de l’Ouganda, qui mettent en mal la paix dans l’Est de la RDC.

« Plus de deux mille personnes ont marché ce mercredi en ville de Goma pour dire non à l’agression Rwandaise et nous avons marché contre le Rwanda qui est le parrain des Adf à Beni Irumu. Nous avons marché contre le Rwanda qui est le parrain de M23 dans le territoire de Rutshuru. Plus d’un million des personnes sont venues manifester leur indignation et leur mécontentement et lancer un signal fort au Rwanda que le peuple Congolais est fatigué des incursions de chaque jour », a dit le député provincial, Alain Siwako, qui affirme aussi qu’ils ont marché pour soutenir les FARDC qui combattent le M23 en territoire de Rutshuru.

« Deuxièmement nous avons marché pour soutenir les FARDC qui sont sur la ligne de bataille en territoire de Rutshuru. Vous savez que BUNAGANA est entrain les mains de l’armée Rwandaise. Nous manifestons pour soutenir l’armée congolaise qui se bat pour déloger les rebelles du M23. C’était de notre devoir d’accompagner cette population », a dit le député provincial Alain Siwako.

Il lance un message fort à la communauté internationale et Nationale que « les congolais sont prêts à utiliser l’article 63 de la constitution qui donne aux citoyens les droits et devoirs de défendre l’intégrité territoriale. N’eut été la sagesse, un million des personnes dans la ville de Goma devraient se rendre au Rwanda et commettre des dégâts comme ils les font ici », a-t-il conclu.

Alain Siwako demande aux rebelles du M23 de se retirer sur le sol congolais.

Jonathan Kataliko

ACTUALITÉ SÉCURITÉ