Goma : les coutumiers traditionnels et autochtones condamnent la tuerie d’une quarantaine des personnes dans une manifestation publique

Goma : les coutumiers traditionnels et autochtones condamnent la tuerie d’une quarantaine des personnes dans une manifestation publique

Les coutumiers traditionnels, autochtones et authentiques du Nord-Kivu ont condamné, vendredi 1er Septembre 2023, la répression sanglante d’une manifestation publique et pacifique par des forces de défense et de sécurité en ville de Goma.

Dans une déclaration rendue publique, cette structure des coutumiers se dit être choquée par l’agissement barbare et non professionnel des éléments des forces de sécurité et de défense qui ont violemment réprimé cette marche causant ainsi 48 morts selon le bilan officiel publié par le gouvernement Congolais.

D’après le porte-parole des coutumiers traditionnels autochtones et authentiques du Nord-Kivu, Mumbere Mugheni, des vraies enquêtes doivent être menées pour retrouver et identifier les vrais auteurs de ce carnage perpétré en plein jour.

« Nous sommes choqués par ce carnage qui a été perpétré au chef-lieu de la province du Nord-Kivu. C’est du jamais vu dans un état de droit comme le nôtre quand les gens parviennent à être tués par balles alors qu’il y’a des principes fondamentaux qui régissent le droit de l’homme dans son ensemble. Nous avons constaté que tous ces principes fondamentaux sont vraiment violés, c’est pourquoi nous demandons une justice équitable,… » a-t-il fait savoir.

Pour rappel, au moins 48 personnes ont été tuées, mercredi 30 Août 2023, en ville de Goma, après la répression d’une manifestation publique organisée par la secte mystico-religieuse « Wazalendu » réclamant le départ de la MONUSCO et de la force régionale de l’EAC.

Le président de la république, Félix Tshisekedi a aussi condamné cette répression et a instruit les services spécialisés à ouvrir des enquêtes indépendantes pour retrouver les auteurs.

Jonathan Kataliko

ACTUALITÉ SÉCURITÉ