Goma: des jeunes étudiants transforment des déchets plastiques en pavés

Goma: des jeunes étudiants transforment des déchets plastiques en pavés

Depuis un temps, la ville de Goma au Nord-Kivu fait face à une population plastique suite à la forte démographie qui s’y observe. En effet, deux jeunes entrepreneurs et chercheurs ont développé une idée sur la transformation des déchets plastiques en pavés.

Dans plusieurs quartiers, ces jeunes font des tours pour ramasser des déchets en caoutchouc et autres decehets bio non dégradables pour la production de pavés. Selon René Kwitonda Barambesha est de ces jeunes garçons , l’objectif est à la fois lucratif et écologique c’est-à-dire à partir de leurs produits finis(pavés) ils bénéficient d’une certaine monaie fiduciaire. Au même moment , ils participent à la lutte contre la saleté au niveau de la ville mais aussi à la lutte contre la population planétaire.

« Bien écoutez, ayant pris conscience de la dangerosité que présente la pollution plastique pour notre planète, nous nous sommes dit que nous devons prendre à bras-le-corps cette question et réfléchir dans un sens où nous devons apporter une solution tant soient peu à ce problème. C’est dans ce sens que nous avions mené des recherches pour transformer les déchets plastiques en pavés. L’objectif est à la fois lucratif et écologique. Lucratif dans un sens où la production des pavés plastiques va créer des emplois pour nous jeunes et écologique dans un sens où puisque notre matière à nous c’est ce sont ces déchets plastiques qui polluent nos mers, lacs, océans et salissent nos villes. Et plus on produit, plus on débarrasse la ville de tous ces déchets plastiques », a-t-il précisé.

À l’étape actuelle, malgré d’énormes difficultés et la vie estudiantine, ces deux jeunes restés déterminés à mettre en place un stock bien quantifié pour satisfaire ses clients en termes de « pavés ».

« Personne ne nous a aidé. Nous sommes juste une jeunesse qui a décidé de prendre les choses à bras-le-corps. Nous sommes encore au début de la production et notre souhait est que notre produit soit accessible à tous surtout au citoyen lambda afin de rendre propre notre ville. Nous sommes encore au début de notre production mais tout s’annonce très bien. Nous sommes déterminés plus que jamais. Et bien je suis étudiant bien sûr mais cela n’empêche que je sois entrepreneur pour me rendre autonome .Nous sommes au 21eme siècle le monde d’aujourd’hui a besoin des gens créatifs, innovatifs et indépendants « , souhaite-t-il.

Comment est la composition de ce pavé ?

« Notre pavé est composé de deux(2) kilogrammes de sables et un(1)kilogramme de déchets plastiques. Nous appellons les habitants de la ville de Goma au soutien. Qu’ils se préparent pour acheter le pavé plastiques pour contribuer à l’assainissement de la ville et à la lutte contre la pollution plastique », a renchéri René Kwitonda.

En ville de Goma, partie Est de la République Démocratique du Congo(RDC), les déchets non-biodegrables comme les plastiques et les verres sont jetés en grande quantité. Ces déchets se retrouvent dans des échanges à ordures. Ils sont mis dans de grands trous dans le sol et restent là pendant plusieurs jours. Les décharges sont des lieux très dangereux car des montagnes d’ordures peuvent tomber et écraser des gens.

Il existe plusieurs alternatives pour la gestion des ordures. C’est notamment le recyclage ou la fabrication d’objets biodégradables. Mais avec la méthode de deux jeunes de Goma, l’on peut parvenir à limiter la pollution planétaire en produisant les pavés. Une nécessité de les accompagner.

Magloire Kambale depuis Goma

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ