1 4 minutes 2 ans

En séjour en ville de Goma, le député national honoraire Boris Maelezo a été reçu par les chefs de la sous délégation du comité international de la croix rouge(CICR) du Nord-Kivu.

L’objectif de l’entretien que cet élu national honoraire a eu avec la délégation du CICR, vendredi 04 mars 2022, était de vouloir s’imprégner de l’évolution de l’état de santé des trois malades, victimes de la fusillade à Kikura et à Watalinga notamment par l’ADF et un militaire incontrôlé.

À cette occasion, madame Anne chargée de la chirurgie a donnée une assurance ferme à leur hôte sur la bonne prise en charge et la bonne évolution sanitaires de ces trois malades. En plus de partager des informations sur l’état de santé de ces malades dans le but de leur meilleure prise en charge, la délégation du CICR Nord-Kivu a accordée une bonne occasion au digne fils de Beni Boris Maelezo pour une visite guidée en faveur de ces victimes de la barbarie des ADF et du militaire de l’armée régulière. Des malades pris en charge à l’hôpital de Ndosho/Goma.
Sur place, Honorable Boris Maelezo a aussi constaté la bonne évolution sanitaire de ses frères évacués par la MONUSCO et pris en charge par le CICR. Il a été aussi pour lui une bonne occasion non seulement d’inviter la communauté nationale à bien vouloir assister ces vulnérables mais également à reconnaître les services appréciables rendus par le comité international de la croix rouge à travers le pays.

Très flattées, les trois(3) victimes de l’activisme de l’intolérance sécuritaire pour leur part ont tour à tour remercié le député national honoraire Boris Maelezo pour ses plaidoyers, la MONUSCO pour son engagement pour leur évacuation vers Goma et le CICR pour la bonne prise en charge.

Pour rappel, une fusillade a fait trois (3) morts, mercredi 2 mars 2022, dans la chefferie de Watalinga, territoire de Beni, province du Nord-Kivu.

Il s’est agi d’un soldat des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) du 2103ème régiment basé en localité de Buvata dans le groupement Batalinga, chefferie des Watalinga qui s’est suicidé après avoir tué son chef et un civil. Il a aussi blessé par balles deux autres civils qui ont été dépêchés d’abord à l’hôpital général de référence de Kamango pour des soins appropriés. L’état de santé des victimes étant critique, elles ont été dépêchées à Goma sur intervention de la MONUSCO pour leur prise en charge par le CICR.
En plus de deux personnes blessées par balles par le militaire incontrôlé, une autre personne blessée lors de la dernière incursion des rebelles ADF à Kikura en secteur de Ruwenzori a été aussi concernée par cette prise en charge médicale par le CICR.

Dans ses domaines d’intervention, le comité international de la croix rouge (CICR) prend en charge en tout et pour tout les victimes des atrocités des groupes rebelles actifs à travers l’ensemble de la République Démocratique du Congo. Sans équivoque, cette prise en charge n’est pas sélective. Elle est bénéfique à toutes les victimes, généralement, des blessés sans distinction de race, éthique, religion, provenance et autres.

Philémon Kachelewa

Une réflexion sur “ Goma: À l’issu d’un tête à tête avec les chefs de la sous délégation du CICR suivi d’une visite guidée aux 3 blessés de Kikura et Watalinga par l’ADF et un militaire incontrôlé admis à l’hôpital de Ndosho, Hon. Boris Maelezo invite la communauté nationale au respect des services rendus par cet organisme international

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *