Expansion des ADF en Ituri: « la solution à ce problème est l’Assemblée nationale pas autre part » (Abner Kiveho)

Expansion des ADF en Ituri: « la solution à ce problème est l’Assemblée nationale pas autre part » (Abner Kiveho)

Le secrétaire exécutif de l’engagement pour la citoyenneté et le développement (ECIDé) a réagi sur l’expansion des forces démocratiques alliées (ADF) dans les régions de Mambasa et Mungamba en province de l’Ituri, à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Se confiant à kivuactualités.com ce mardi 19 avril 2022, Abner Kiveho estime que la persistance des massacres dans la région de Béni et Irumu est un complot contre la population de la partie grand Nord de la province du Nord-Kivu pour affaiblir davantage son économie.

« Je regrette le fait que les ADF viennent d’étendre leur zone de contrôle vers le territoire de Mambasa qui était le dernier lieu de refuge de la population meurtrie de Beni et Butembo, les plantations des cacaos qui étaient cultivées dans la zone de MUNGAMBA sont passés aisément sous contrôle des ADF, c’est triste », regrette-il .

Cet acteur politique appelle les députés nationaux à accorder une attention particulière à la question sécuritaire de l’Est du pays.

« J’invite les députés nationaux d’accorder une attention particulière à cette situation de Beni et Ituri qui n’est pas une simple question concernant le seul peuple de la région.
Les députés nationaux d’autres provinces doivent comprendre que ce qui se passe à Beni et en Ituri c’est une question nationale. Je suis convaincu que la solution à ce problème est à l’Assemblée nationale pas autre partie .Les députés nationaux ne doivent pas nous dire qu’ils ne savent quoi faire, parce que à eux il y a la solution », a précisé Abner Kiveho.

Le secrétaire exécutif du parti de Martin Fayulu au Nord-Kivu réagit 24 heures après le dépôt d’une proposition de la loi portant fin de l’Etat de siège à l’Assemblée nationale. Cinq députés sont auteurs de cette proposition et n’attendent que la réponse du président de la chambre basse du parlement pour mettre fin au régime militaire dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Pour ces élus, les Gouverneurs militaires ne sont pas concentrés aux objectifs assignés par le Président de la République Félix Tshisekedi Tshilombo.

Magloire Kambale depuis Goma

ACTUALITÉ SÉCURITÉ