Élections 2023 : le parti politique « Nouvel Élan » d’Adolphe Muzito affûte ses armes à Beni

Élections 2023 : le parti politique « Nouvel Élan » d’Adolphe Muzito affûte ses armes à Beni

Les membres de la formation politique « Nouvel Élan  » d’Adolphe Muzito, dans la sous fédération de la ville de Beni au Nord-Kivu/RDC était dans une séance de capacitation sur l’idéologie politique de leur parti. C’était le jeudi 17 novembre 2022 à leur siège situé au quartier Résidentiel en commune Bungulu dans l’après midi.

Au cours de cette matinée politique couplée à une conférence, un grand nombre de participants dont les invités venus de toutes les quatre communes de cette ville ont de plein gré adhéré à l’idéologie du parti. Ceux-ci ont laissé entendre qu’ils sont prêts pour accompagner ce parti de masse jusqu’à 2023, année prévue pour les élections en République démocratique du Congo(RDC).

Des fiches d’adhésion ont circulées afin que les membres y apposent leurs différentes signatures pour confirmer leur libre adhésion. Pour eux, le parti du « Nouveau roi » Adolphe Muzito, est l’un des grands partis parmi tant d’autres qui sont sur la ligne de la bonne gouvernance en RDC et que donc, chaque citoyen est appelé d’apporter sa pierre pour bien bâtir ce pays.

Le sous fédéral de Beni, Monsieur Moïse Bulere, a démontré que ce parti a besoin des personnes de toutes les catégories et que tout le monde est la bienvenue. Celui-ci a également témoigné le grand souci qu’éprouve son parti face à tous les rouages qui s’observent dans le pays durant le mandat présidentiel en cours, qui selon lui n’apporte pas un tonus dans la sauvegarde de l’intégrité territoriale du pays face aux différentes guerres qui y sévissent, perpetées par des groupes terroristes sous l’œil regardant de la communauté internationale.

Le même jeudi 17 novembre de l’année en cours dans l’avant midi, certains d’entre les membres de ce parti étaient visibles sur le boulevard Nyamwisi dans une marche purement du soutien aux forces armées de la RDC en général; surtout aux militaires qui sont actuellement engagés sur les lignes de front dans la province du Nord-Kivu en territoire de Rutshuru entrain de combattre les rebelles M23 soutenus en hommes et en munitions par le Rwanda.

Le sous fédéral de ce parti dans sa seconde intervention, monsieur Moïse Bulere indique qu’ensemble avec ses partisans n’étaient pas reçus par le maire policier de la ville de Beni, le commissaire supérieur Muteba Kashale Narcisse pourtant informé bien avant. L’autorité urbaine avait ordonnée à ses policiers de bloquer toutes les principales portes d’entrée de la clôture de l’hôtel de ville afin qu’ils n’accèdent à l’intérieur pour la lecture et le dépôt de leur mémorandum.

Georges Kizito depuis Beni

ACTUALITÉ POLITIQUE